Israël frappe des positions du Hamas à Gaza

12 Août, 2017, 02:34 | Auteur: Armand Coulomb
  • Image satellite de l'armée israélienne révélant l'existence de tunnels offensifs du Hamas à Gaza

Un projectile tiré depuis la bande de Gaza a atterri dans le sud d'Israël sans faire de blessé, a indiqué plus tôt l'armée israélienne, sans préciser s'il s'agissait d'une roquette ou d'un autre missile.

Les militaires israéliens ont indiqué mercredi matin dans un communiqué qu'en réponse au projectile tombé dans la région de Hof Ashkelon, " les avions de l'armée israélienne ont ciblé deux positions du Hamas dans le nord de la bande de Gaza ". "Nous allons accélérer la construction de cet obstacle".

Israël, toutefois, en fait porter la responsabilité au mouvement islamiste Hamas, qui contrôle l'enclave palestinienne, et bombarde généralement les bases de sa branche armée en représailles. "Nous espérons que cette construction sera achevée d'ici deux ans", a affirmé le 9 août le général israélien Eyal Zamir, commandant de la région militaire sud, lors d'une audio-conférence.

Tir de représailles d'Israël sur la bande de Gaza, trois blessés
L'aviation israélienne frappe la bande de Gaza en représailles, des blessés

Il a souligné que ce mur sera creusé en territoire israélien parallèlement à la clôture de sécurité, qui ferme hermétiquement la bande de gaza au nord et à l'est. Selon lui, "le fait que cet ouvrage se situe sur notre territoire souverain ôte toute justification à des attaques contre ceux qui y travaillent ". L'objectif est d'empêcher l'infiltration sur le territoire israélien de commandos, notamment du Hamas, par des tunnels. Le coût total de l'opération s'élève à 3 milliards de shekels, soit 710 millions d'euros.

Le général Zamir a par ailleurs lancé une mise en garde au Hamas.

Israël et le Hamas observent un cessez-le-feu fragile depuis la fin de la guerre de 2014, la troisième depuis que le mouvement islamiste palestinien a pris le pouvoir dans la bande en 2007. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Scandale des œufs contaminés : deux suspects arrêtés aux Pays-Bas
La Belgique sera la première à avertir l'UE d'un danger sanitaire, le 20 juillet, suivie par les Pays-Bas et l'Allemagne . Les faibles concentrations mesurées dans les oeufs contaminés rendent toutefois le risque d'empoisonnement très faible .

Recommande: