La production augmente, soutenue par la Libye mais aussi l'Arabie — Pétrole

12 Août, 2017, 00:58 | Auteur: Basile Toussaint
  • La production des pays de l’OPEP a augmenté de 210 000 barils  jour en juillet pour atteindre depuis juin 32,87 millions de barils

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI, West Texas Intermediate) - aussi appelé Texas Light Sweet, une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la Bourse spécialisée dans l'énergie - pour le contrat de septembre cédait 77 cents à 48,81 dollars.

Le cartel a révélé jeudi que la production de ses membres a augmenté pour un troisième mois consécutif en juillet, de 173 000 barils par jour à une moyenne de 32,9 millions de barils par jour.

Les pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui se sont retrouvés cette semaine à Abou Dhabi, s'écartent de leur accord limitant leur production.

Pour rappel, ces deux pays africains sont exemptés de l'accord de limitation de la production en vigueur.

Mais l'Arabie Saoudite, l'un des chefs de file du cartel, a aussi vu la sienne progresser modestement de 31.800 barils par jour.

De plus en plus de migrants traversant la Méditerranée arrivent en Espagne
Sur terre, des jeunes Africains s'élancent par centaines pour escalader les clôtures de barbelés de Ceuta et Melilla. Le 7 août dernier, près de 187 migrants sont ainsi entrés à Ceuta après avoir forcé la frontière maroco-espagnole.

Les deux éléments principaux qui nourrissent cette progression sont, selon John Kilduff d'Again Capital, l'annonce mercredi du repli bien plus marqué que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis et "le fait que le marché ait choisit de se concentrer dans le rapport mensuel de l'Opep sur la révision à la hausse de ses prévisions de demande".

Les membres de l'OPEP soutiennent l'Accord de Paris Le pétrole finit en légère baisse, souffrant toujours de l'OPEP "La session tenue à Abou Dhabi avant la présidence des Émirats arabes unis de l'OPEP en 2018 a signalé l'engagement fort et ferme des pays (participants) à appliquer les ajustements de production des pays membres de l'OPEP et des pays non membres", souligne le texte.

Parallèlement, le recul hebdomadaire des réserves de brut de 6,5 millions de barils aux Etats-Unis "conforte la théorie que le surplus d'offre sur le marché du pétrole se réduit rapidement", ont avancé les analystes de Commerzbank. La demande totale anticipée se situerait à 96,49 millions de barils par jour en 2017.

Ce dernier élément a joué dans la hausse surprise des réserves d'essence alors même que la demande pour le carburant est à un niveau très élevé en cette période de grands déplacements en voiture.

Recommande: