Le meurtre sordide d'une femme fait resurgir l'affaire Ranucci — Toulouse

12 Août, 2017, 08:52 | Auteur: Armand Coulomb
  • Meurtre d'une jeune femme à Toulouse un suspect en garde à vue

Le frère de Marie-Dolorès, tuée à l'âge de 8 ans en 1974, dans l'affaire dite du "pullover rouge", était ce vendredi après-midi en cours de présentation en vue de sa mise en examen pour le meurtre d'une jeune femme égorgée à Toulouse.

Cet homme de 49 ans est le frère de Marie-Dolorès Rambla, dont le meurtre en 1974 à Marseille avait ému l'opinion publique.

Cintia, 21 ans, a été découverte le 27 juillet à son domicile, place des Tiercettes par les pompiers alertés par des proches inquiets de ne plus avoir de ses nouvelles.

Son corps gisait dans une mare de sang. L'autopsie avait montré que son décès remontait à 48h00.

Rencontre entre Abbas et le roi Abdallah — Proche-Orient
Le roi de Jordanie chercherait également à travers cette visite, à faire sortir le président palestinien de son isolement . InternationalLa crise de l'esplanade des Mosquées a poussé le président jordanien à se rendre à Ramallah.

Ce sont des traces ADN qui ont mis les enquêteurs de la PJ sur les traces de de Jean- Baptiste Rambla qui a été interpellé le 9 août à Six-Four-Les-Plages dans le Var. Il a fait parler de lui en 2008 en étant condamné à 18 ans de réclusion criminelle par la Cour d'Assises des Bouches-du-Rhône pour le meurtre, en 2004, de son ex-employeuse, dont le corps avait été découvert plus de sept mois après les faits. En 1978, l'écrivain Gilles Perrault publie "Le Pull over rouge" (Ramsay), une contre-enquête jetant le doute sur la responsabilité de Christian Ranucci.

Dans son communiqué, le parquet souligne que cette décision de libération conditionnelle a été rendue "après avis favorable de la commission pluridisciplinaire des mesures de sûreté au regard, notamment, du rapport positif du centre national d'évaluation des personnes détenues et des conclusions de l'expertise psychiatrique ". Écroué en 2005, il avait obtenu une libération conditionnelle en 2015, a précisé le parquet.

Selon des informations publiées sur le site internet du journal L'Express, Jean-Baptiste Rambla aurait avoué le meurtre de Cintia Lunimbu en début de matinée, après avoir nié les faits pendant les deux jours de sa garde à vue. Il avait ainsi suivi une formation au Greta de Toulouse d'octobre 2016 à juin 2017 et était régulièrement suivi dans un centre médico-psychologique.

Recommande: