Venezuela : Maduro souhaite avoir une "conversation" avec Trump

12 Août, 2017, 02:49 | Auteur: Armand Coulomb
  • Des étudiants manifestent lors d’une marche contre le président Nicolas Maduro à Caracas

"En tant que chef de l'Etat, je me subordonne aux pouvoirs de cette Assemblée constituante", a-t-il déclaré lors de son premier discours jeudi devant cet organe qui a tenu sa séance inaugurale le 4 août dernier. "Le Venezuela ne peut être sanctionné par rien ni par personne", avait alors immédiatement réagi le ministre des Affaires étrangères vénézuélien Jorge Arreaza, selon lequel les États-Unis "se ridiculisent devant le monde entier". "Le Venezuela n'est pas très éloigné et les gens souffrent et les gens meurent", a-t-il simplement ajouté, entouré du secrétaire d'Etat Rex Tillerson et de de l'ambassadrice américaine à l'ONU Nikki Haley.

Appelé à donner des précisions sur cette annonce, le président américain est resté évasif: "Nous n'en parlons, mais une option militaire est assurément une voie que nous pourrions suivre".

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a dit reconnaître l'Assemblée nationale constituante (ANC) comme l'institution la plus puissante du pays, promettant de se conformer à toutes les décisions prises par le nouveau corps législatif.

Rejetée par l'opposition et la communauté internationale, cette assemblée l'a confirmé à l'unanimité dans ses fonctions de "président constitutionnel de la république bolivarienne du Venezuela". Il a également averti le président américain que son pays répondrait "les armes à la main" à une agression éventuelle.

" Le feu et la fureur " ne suffisent pas pour avertir Pyongyang — Trump
Il y a " des résultats diplomatiques et je veux rester sur cette dynamique ", a-t-il déclaré en marge d'un déplacement en Floride.

Réunie pour la première fois il y'a six jours, cette assemblée a pour ambition de réécrire la Constitution vénézuélienne avec la crainte pour beaucoup de voir le président Maduro obtenir les pleins pouvoirs.

Nicolas Maduro souhaite que cette discussion ait lieu par téléphone ou qu'elle se fasse à New York à l'occasion de l'Assemblée générale des Nations unies le 20 septembre.

La première intervention de Nicolas Maduro devant les 545 membres de l'Assemblée Constituante a été marquée par un geste d'ouverture vers les Etats-Unis. Les manifestations contre Nicolas Maduro ont fait depuis début avril plus de 125 morts dans un contexte de grave crise économique.

Recommande: