64% des Français sont mécontents de son action — Emmanuel Macron

13 Août, 2017, 04:16 | Auteur: Armand Coulomb
  • Le président français Emmanuel Macron le 3 août 2017 à Moisson dans les Yvelines

La lune de miel entre les Français et Emmanuel Macron est terminée.

Le 15 août, Emmanuel Macron aura été élu depuis 100 jours. Un chiffre qui vient s'ajouter au sondage de la semaine dernière où le chef de l'Etat enregistrait une baisse d'opinions favorables, cette fois sur un mois, à 36 % au mois de juillet contre 43 % au mois de juin (baromètre YouGov). Fait remarquable: à la même période de son mandat en 2012, François Hollande réunissait autour de lui encore 46% des citoyens...

Sur les 64% de personnes insatisfaites, 19% sont même " très mécontentes". Aujourd'hui, seulement 23% des personnes interrogées pensent que les choses sont en train de changer "plutôt en bien" en France, contre 39% d'un avis contraire et 38% pour qui "elles ne changent pas". Une chute record dans les sondages, qui lui prêtaient 62% de Français satisfaits le 7 mai dernier, quelques jours après son élection.

L'affaire des oeufs contaminés éclabousse la France
En Belgique , 51 exploitations suspectées d'être contaminées étaient encore bloquées lundi, dont 22 élèvent des poules pondeuses. Il a été immédiatement demandé aux professionnels de l'amont (producteurs d'œufs ) de "vérifier leurs approvisionnements".

En ce qui concerne la tenue de ses engagements pris pendant la campagne présidentielle, même résultat: 45% des Français ont répondu "oui" pour l'actuel chef de l'Etat Emmanuel Macron contre 57% pour François Hollande. À noter, cependant, que la revalorisation de l'allocation adulte handicapé et du minimum vieillesse dès 2018 est la mesure de ce début de quinquennat la plus plébiscitée (71%).

Si 40% des Français sont prêts à lui faire confiance pour réduire la dette et le déficit public, ils ne sont que 32% à penser qu'il va lutter efficacement contre l'insécurité. Sur l'ensemble des autres sujets, ils sont en revanche une majorité à ne pas lui faire confiance, pour "lutter efficacement contre le terrorisme" (35% confiance, 50% pas confiance), "faire reculer le chômage" (30%, contre 56%) ou "lutter efficacement contre l'immigration clandestine" (23%, contre 60%).

Recommande: