Face aux "actions terroristes" des Etats-Unis, l'Iran renforce son programme balistique

13 Août, 2017, 15:45 | Auteur: Armand Coulomb
  • Le texte de loi a été voté par 240 élus de l'Assemblée consultative islamique sur 244

Selon l'AFP, le Parlement iranien a voté l'allocation de 520 millions de dollars (440 millions d'euros) pour le programme balistique de l'Iran en réponse à l' "aventurisme" des États-Unis.

Sans opposition aucune, 240 élus (sur 244 présents) ont voté en faveur du projet de loi, qui prévoit l'allocation de 260 millions de dollars pour le "développement du programme de missile" et d'une somme équivalente pour la Force Qods, la branche des Gardiens de la révolution chargée des opérations extérieures.

Les Américains devraient savoir qu'il ne s'agit là que de notre première action.

Mi-juillet, l'administration américaine avait imposé de nouvelles sanctions juridiques et financières ciblées contre des personnes et entités iraniennes liées au programme balistique et au corps des Gardiens de la révolution. Après l'annonce des résultats, des parlementaires ont scandé: "Mort à l'Amérique!"

Ocampos libère les marseillais à la 87e minute — OM
Malgré une belle partie du gardien nantais Tatarusanu , l'Olympique de Marseille s'est imposé sur la pelouse du FC Nantes (0-1). L'Olympique de Marseille se déplace sur le terrain de Nantes dans une rencontre comptant pour la 2e journée de Ligue 1 .

"Ce projet de loi est soutenu par le ministère des Affaires étrangères et le gouvernement et fait partie d'une série de mesures proposées par le comité de supervision du JCPOA pour faire face à la récente loi (votée par le) Congrès américain", a déclaré dimanche Abbas Araghchi, haut négociateur et vice-ministre iranien des Affaires étrangères.

Cela étant, les États-Unis ont confirmé que l'Iran honorait les termes du Plan d'action conjoint sur son programme nucléaire adopté par l'Iran et les six médiateurs internationaux en juillet 2015.

Donald Trump n'a cessé de critiquer cet accord, qu'il qualifie d'"horrible", mais ne l'a pour l'heure pas remis en cause.

"Les Etats-Unis demeurent profondément préoccupés par les activités pernicieuses de l'Iran au Moyen-Orient qui sapent la stabilité, la sécurité et la prospérité de la région", avait alors affirmé la porte-parole de la diplomatie américaine Heather Nauert. L'Iran, néanmoins, considère que ce programme n'est pas concerné par cette résolution.