La Corée du Nord affirme que Trump est "dépourvu de raison"

13 Août, 2017, 16:35 | Auteur: Armand Coulomb
  • Le président Moon Jae-in dirige une réunion des conseillers le lundi 7 août 2017 au bureau présidentiel Cheong Wa Dae

D'après l'administration nord-coréenne, les explications du président américain Donald Trump qui avait promis " le feu et la colère si Pyongyang n'arrêtait pas ses menaces ", sont des " balivernes ". Le régime dictatorial de Pyongyang a détaillé son intention de tirer plusieurs missiles balistiques en direction de Guam, un territoire américain qui abrite deux bases militaires. Il s'agirait d'"un avertissement crucial aux Etats-Unis". Car d'après elle "seule la force absolue" aura un effet sur le président américain.

Malgré l'épée de Damoclès que les Nord-Coréens font planer au-dessus d'eux, les 160.000 insulaires de Guam ainsi que les 6.000 militaires américains ne voulaient pas laisser de place, jeudi, à une quelconque inquiétude.

C'est tout naturellement que Kim Jong-un a décidé de tourner ses têtes de missiles vers ce bout de terre perdu au milieu du Pacifique: il servirait de base américaine en cas de guerre avec la Corée du Nord.

Les experts doutent cependant de la capacité des forces d'autodéfense japonaises à abattre un missile survolant leur territoire. Située dans le Pacifique ouest, à quelque 3 500 km de la Corée du Nord, Guam compte des installations stratégiques américaines, bombardiers lourds à longue portée, chasseurs et sous-marins, qui participent régulièrement à des démonstrations de force sur et près de la péninsule coréenne, à la grande fureur de Pyongyang.

Ocampos libère les marseillais à la 87e minute — OM
Malgré une belle partie du gardien nantais Tatarusanu , l'Olympique de Marseille s'est imposé sur la pelouse du FC Nantes (0-1). L'Olympique de Marseille se déplace sur le terrain de Nantes dans une rencontre comptant pour la 2e journée de Ligue 1 .

Le professeur Yang Moo-Jin, de l'université des Etudes nord-coréennes de Séoul, a souligné le caractère inhabituel des précisions fournies par Pyongyang.

Guam, où vivent 162.000 habitants, est également équipé d'un bouclier anti-missiles THAAD.

Dans ce climat tendu, l'Union européenne a annoncé jeudi avoir ajouté de nouvelles personnalités et entités nord-coréennes sur sa liste noire, qui comprend désormais 103 personnes et 57 entités, dont la banque étatique Foreign Trade Bank (FTB). "Donc, on ne peut exclure qu'il mette ce projet en application".

Cette déclaration intervient en pleine recrudescence des tensions entre Pyongyang et Washington. La Maison Blanche l'a assuré qu'une frappe contre le territoire serait assimilée à une attaque contre les Etats-Unis, a-t-il dit. Si la Corée du Nord menace aujourd'hui l'île de Guam, un autre mal en menace sa biodiversité: le serpent brun agricole. Arrêté en janvier 2015, il avait été accusé d'actes subversifs contre le régime nord-coréen, ce que les autorités canadiennes ont toujours vigoureusement démenti.

Recommande: