La réaction tardive des pays touchés par la crise — Oeufs contaminés

13 Août, 2017, 01:23 | Auteur: Armand Coulomb
  • Des oeufs vendus dans un supermarché à Lille dans le nord de la France le 11 août 2017

Des poules dans un élevage en République tchèque, en 2012. Cet insecticide est couramment utilisé pour combattre les puces chez les animaux de compagnie et les acariens, mais son usage reste restreint en agriculture. En clair, un prestataire de l'éleveur lui a vendu du Fipronil.

A l'origine de l'affaire, l'utilisation du fipronil - un antiparasite pourtant strictement banni dans les élevages de poules par l'Union européenne - par des sociétés de désinfection intervenant dans des exploitations agricoles.

Rapidement, les autorités, par mesure de précaution, ont ordonné " la suspension de mise au commerce des oeufs en l'attente des résultats des prélèvements officiels". Des contrôles ont confirmé la présence de Fipronil en faibles doses dans certains œufs, en Belgique.

Les oeufs sont-ils les seuls produits contaminés? .

Au total, cinq établissements d'ovoproduits (dérivés de l'oeuf -blanc, jaune ou mélange des deux après élimination de la membrane et de la coquille transformés en poudre ou congelés), situés dans la Vienne, le Maine-et-Loire, le Pas-de-Calais, le Nord et le Morbihan, font partie des destinataires. Les analyses déjà effectuées se sont révélées négatives. Cette découverte, une première en Europe orientale depuis l'éclatement du scandale, porte à neuf le nombre de pays européens où la présence d'oeufs contaminés a été attestée à ce jour.L'autorité sanitaire-vétérinaire roumaine (ANSVSA) a annoncé jeudi avoir découvert dans un entrepôt de l'ouest du pays une tonne de jaunes d'oeufs contaminés au fipronil, en provenance d'Allemagne.

Perez blinde une de ses stars — Real Madrid
Isco percevra un salaire annuel de quelque 6 millions d'euros, l'un des meilleurs avec les Merengues. Ma prolongation de contrat? Mais j'en veux toujours plus.

Onze autres Etats membres sont également touchés par la crise, puisqu'ils ont reçu des produits contaminés provenant des quatre pays précités.

La Belgique est officiellement alertée début juin par un exploitant. Le 1er août, La Haye annonce qu'une substance toxique, le fipronil, a été détectée dans des centaines de milliers d'oeufs et que des dizaines d'élevages de volaille sont bloqués. Au moins trois millions en Allemagne, près de 700 000 au Royaume-Uni, environ 250 000 en France... La Belgique a procédé à des retraits préventifs et discrets dès le mois de juillet. Hong Kong est également touché, selon la Commission européenne.

Le fipronil, considéré par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme "modérément toxique" pour l'homme, est dangereux pour les reins, le foie et la thyroïde s'il est absorbé en grande quantité.

Ce dernier a toutefois assuré que "le risque pour la santé humaine est très faible".

Le fipronil est couramment utilisé contre les poux et tiques sur les animaux domestiques, mais interdit dans la chaîne alimentaire. Le lanceur d'alerte qui serait à l'origine du renseignement, Nick Hermsen, a enfoncé le clou vendredi, racontant aux médias belges qu'il avait alors nommément désigné les deux entreprises aujourd'hui soupçonnées d'être à l'origine de la fraude: le distributeur de produits sanitaires belge Poultry-Vision et la firme de désinsectisation ChickFriend.

Recommande: