Levallois-Perret: le suspect est un Algérien en situation irrégulière

13 Août, 2017, 16:02 | Auteur: Thibaud Popelin
  • Attaque contre des militaires à Levallois Perret: le suspect a été transféré à l'hôpital Georges-Pompidou à Paris

Prépositionnée dans une rue en impasse sur un côté de la place de Verdun à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) qui est essentiellement piétonne, sauf les voies d'accès aux immeubles, une BMW a foncé sur un groupe de militaires de l'opération Sentinelle, ce mercredi 9 août vers 8 heures. Les soldats sortaient de l'immeuble où ils sont hébergés.

En raison de son état de santé, sa garde à vue avait été rapidement levée. Quelques heures plus tard, le véhicule a été intercepté sur l'autoroute A16, et son conducteur interpellé. Elle reprendra quand les médecins jugeront son état compatible avec cette mesure.

Les menaces de Pyongyang doperont-elles le tourisme à Guam?
Le président américain - accusé par Pyongyang d'avoir perdu la raison - a une nouvelle fois menacé, vendredi, d'employer la force. Le républicain Eddie Calvo occupe depuis 2011 la fonction de gouverneur.

Pour échapper aux policiers, le conducteur a percuté un ou plusieurs véhicules, et ses poursuivants ont fait feu sur lui à plusieurs reprises, selon une source judiciaire. Le suspect, Abou B. n'était pas fiché S ni connu des services de renseignements pour radicalisation. La police s'attache désormais à "exploiter les éléments" découverts lors des perquisitions effectuées mercredi à son domicile de Bezons (Val d'Oise) et dans "d'autres points".

Le parquet antiterroriste s'est saisi de l'enquête, ouverte notamment pour "tentatives d'assassinats sur personnes dépositaires de l'autorité publique en lien avec une entreprise terroriste". Cette sixième attaque contre des soldats de Sentinelle a relancé le débat sur l'opération, qui mobilise 7.000 soldats en permanence en France depuis les attentats jihadistes de 2015. Le 14 juillet, Emmanuel Macron a annoncé que le dispositif allait être revu "en profondeur". Les derniers ont pris pour cibles les forces de l'ordre, sur des sites parisiens emblématiques.

Recommande: