Trump maintient l'option militaire — Corée du Nord

13 Août, 2017, 03:18 | Auteur: Armand Coulomb
  • Le président américain Donald Trump a maintenu samedi l'option militaire parmi les mesures possibles contre la Corée du Nord. AFP  JIM WATSON

De récentes photos prises par satellite semblent indiquer que la Corée du Nord se prépare à tester des missiles balistiques à partir d'un sous-marin, en pleine recrudescence de tensions avec les États-Unis, selon un spécialiste de l'armée nord-coréenne.

"Xi Jinping a également appelé les parties à la " retenue " et à " persister dans la direction générale du dialogue, des négociations et d'un règlement politique", a indiqué la télévision d'Etat chinoise CCTV.

La Chine, acteur majeur du dossier nord-coréen, et plusieurs autres pays se sont inquiétés de cette guerre des mots entre les Etats-Unis et la Corée du Nord. Vendredi, M. Trump avait assuré que l'option militaire était désormais " prête à l'emploi ". "Je pense qu'elles peuvent devenir encore meilleures", a-t-il ajouté. Washington presse Pékin de durcir le ton face à son allié nord-coréen. Jusqu'à l'annonce d'une discussion avec Xi Jinping, aucun signe d'apaisement n'était perceptible. "(.) Je considère l'escalade verbale comme une mauvaise réponse", a mis en garde vendredi la chancelière allemande Angela Merkel.

US president tells Guam governor "you are safe" via phone
According to the latest survey by Chicago Council on Global Affairs, "Military action.as in past surveys, lacks public support". But islanders don't seem in a hurry to get ready. "That U.S. can stop North Korea from all of this".

Alors que les prochains exercices militaires conjoints entre Séoul et Washington, durant lesquels les tensions sur la péninsule coréenne tendent à s'aggraver, commencent autour du 21 août, la présidence sud-coréenne s'est aussi exprimée. "Il y a des plans militaires pour à peu près toutes les crises du globe (.) Ces plans sont continuellement mis à jour et présentent des options au président". Ce tir serait "un avertissement crucial aux États-Unis", a souligné l'armée nord-coréenne. Le président américain a promis vendredi une "grande conférence de presse" lundi à Washington, sans autres précisions. Il consisterait en un gel des essais de missiles de la Corée du Nord et un arrêt des manoeuvres militaires conjointes des Etats-Unis et de la Corée du Sud. Pour protéger le terrain des missiles à moyenne portée de Kim Jong-Un, les États-Unis ont déployé un bouclier antimissile, le THAAD, qui peut intercepter les lanceurs à haute altitude. D'après l'annonce faite par Pyongyang, ces localités pourraient se trouver sur la trajectoire de missiles nord-coréens.

Ce dernier a posté des photographies sur le site de surveillance "38 North" - de l'Institut Etats-Unis/Corée de l'université Johns Hopkins révélant des développements "suggérant que la Corée du Nord pourrait être en train d'accélérer le développement de la partie maritime de ses forces nucléaires", a-t-il indiqué.

Recommande: