L'étrange disparition d'une journaliste en reportage dans un sous-marin — Danemark

14 Août, 2017, 02:06 | Auteur: Armand Coulomb
  • Pierre le Grand

Celle qui a notamment travaillé pour le New York Times, le Guardianou Libé n'est jamais rentrée après un reportage sur Peter Madsen, le créateur du sous-marin, Nautilus.

Le mystère demeure autour du sous-marin artisanal danois qui a coulé vendredi. La journaliste indépendante basée en Chine et aux Etats-Unis est portée disparue depuis jeudi soir. Kim Wall, 30 ans, écrivait un reportage sur Peter Madsen, l'inventeur, constructeur et propriétaire du fameux Nautilus, lorsqu'elle a cessé de donner des nouvelles.

La Corée du Nord affirme que Trump est "dépourvu de raison"
La Maison Blanche l'a assuré qu'une frappe contre le territoire serait assimilée à une attaque contre les Etats-Unis, a-t-il dit. Les experts doutent cependant de la capacité des forces d'autodéfense japonaises à abattre un missile survolant leur territoire.

Accusé d'homicide involontaire. Ne trouvant, en revanche, aucune trace de Kim Wall, la police danoise a interrogé Peter Madsen. Comme ellene rentre pas chez elle comme prévu, son petit ami alerte la police vendredi. En vain. "Le sous-marin a été fouillé et il n'y a pas de corps à bord, vivant ou mort", a déclaré dimanche matin le chef de la police criminelle de Copenhague, Jens Moller. Il n'a été retrouvé qu'à la mi-journée à une cinquante de kilomètres au sud de la capitale danoise. Mais soudainement le bâtiment a coulé. Le propriétaire du sous-marin affirme pour sa part avoir laissé la journaliste sur l'île de Refshaleoen jeudi soir après l'interview. Après avoir remorqué le sous-marin samedi, les autorités danoises ont procédé, dimanche, à des recherches poussées pour retrouver Kim Wall. Cependant, les enquêteurs penchent pour l'hypothèse d'un acte volontaire à l'origine du naufrage. "Il semble qu'une action délibérée soit à l'origine du naufrage du sous-marin", a-t-il affirmé. Des médias danois évoquent la possibilité que Peter Madsen ait coulé son propre sous-marin pour maquiller un crime.

"Nous espérons encore trouver Kim Wall vivante, mais nous nous préparons à l'hypothèse qu'elle ne le soit plus", a dit Jens Moller, le chef de la police criminelle de Copenhague.

Recommande: