CIA : un ancien agent veut racheter Twitter pour en exclure Trump

26 Août, 2017, 17:12 | Auteur: Thibaud Popelin
  • Le plan est simple générer un milliard de dollars pour racheter des parts du réseau social

Cette démarche assez insolite de la part de cette femme a été motivée par l'attitude du président américain sur les réseaux sociaux.

Mission impossible pour Valerie Plame Wilson: la très médiatique ancienne agente de la CIA a lancé une campagne de financement participatif pour acheter des actions Twitter, afin de pouvoir suspendre le compte de Donald Trump, son outil de communication favori. La loi requiert en effet que les messages publics du président soient archivés.

Sur la plateforme de financement, l'intéressée raconte que "Donald Trump a fait beaucoup de choses horribles sur Twitter. De ses encouragements aux suprémacistes à la promotion de la violence contre les journalistes, ses tweets ont abîmé le pays et placé les gens dans des situations dangereuses", explique-t-elle dans sa pétition. Et d'ajouter: "Menacer la Corée du Nord d'une guerre nucléaire fait monter le danger d'un cran". Il faut fermer son compte. Des procès (qui n'ont pas abouti à l'inculpation des responsables politiques), un livre de mémoires ("Fair Game" chez Simon&Schuster en 2007) et un film inégal qui en a été tiré en 2010 (avec Naomi Watts et Sean Penn). Valerie Wilson a ainsi appelé les internautes et de généreux donateurs à lui verser la somme d'un milliard de dollars.

Pologne : la violente charge de la première ministre polonaise contre Emmanuel Macron
Environ 140.000 Français sont détachés dans des pays de l'Union, essentiellement en Belgique, Allemagne, Espagne, au Royaume-Uni et en Italie.

"Twitter est une entreprise cotée en course". L'étape d'après serait donc, dorénavant en position de force, de forcer le réseau social à supprimer le compte du président américain. La liberté de parole ("free speech ") est un des piliers de la Constitution et des amendements américains. Cette ancienne agente de la CIA a lancé une cagnotte pour racheter Twitter, la semaine dernière. Sur le milliard de dollars nécessaires, elle en a déja récolté près de 39.000. Cette campagne originale et insolite a reçu le soutien de 1 400 personnes. En cas d'échec, l'ex-agent secret s'engage à reverser la totalité des fonds à une association luttant contre l'arme nucléaire.

Valerie Plame Wilson aura, à tout le moins, réussi à refaire parler d'elle.

Recommande: