Jean-Pierre Pernaut ne regrette vraiment pas ses propos sur les migrants

11 Septembre, 2017, 15:37 | Auteur: Lea Montgomery
  • Si j’avais à le redire demain je le redirais. Je n’ai fait que mon métier

"Voilà, plus de places pour les sans-abris mais en même temps les centres pour migrants continuent à ouvrir partout en France", avait fait remarquer le journaliste lors de son JT de 13 heures du 10 novembre 2016.

Un commentaire qui lui avait alors valu un rappel à l'ordre de la part du CSA. Mais depuis, JPP n'était jamais réellement revenu sur ses propos.

Buzz télé Depuis la rentrée, l'humoriste belge Alex Vizorek tient une chronique dans "Salut les terriens!", l'émission de Thierry Ardisson sur C8.

IPhone 8 : le face à face avec ses ancêtres en images
D'après des rumeurs, les deux nouveaux iPhones comportent une façade arrière en verre et une recharge inductive sans fil. Une telle fuite à grande échelle va-t-elle faire perdre son pouvoir de surprendre le public au lancement de mardi?

Son confrère n'a pas manqué de lui rappeler cette expérience: " le seul reproche qu'on puisse vous faire c'est de ne pas toujours respecter la neutralité journalistique: vous avez regretté l'acharnement contre les anti-mariage gay, l'acharnement contre Marine Le Pen, sans compter les migrants qui prennent la place des sans-abris dans les centres d'hébergement ".

Alex Vizorek n'a d'ailleurs pas raté l'occasion de lui lancer une petite pique sur la façon dont le journaliste hiérarchisait son journal télévisé.

Samedi, il a tenu à expliquer face à l'Homme en noir: "Quand on met des informations, on les met côte à côte dans un journal en fonction de ce qu'elles sont et pas en fonction d'une certaine bien-pensance qui ne veut pas qu'on les mettent les unes à côté des autres". "J'ai mis les deux informations côte à côte et on m'a accusé de les mettre en opposition. Je n'ai fait que mon métier". "S'i j'avais à le redire demain, je le redirais". Je n'ai fait que mon métier.

Recommande: