Antonio Guterres est "très inquiet" — Corée du Nord

12 Septembre, 2017, 22:27 | Auteur: Armand Coulomb
  • Et la Corée du nord fête l'anniversaire de sa création

Depuis le récent essai nucléaire nord-coréen, présenté par Pyongyang comme un test de bombe H, les Etats-Unis réclament de nouvelles sanctions contre Pyongyang. Et d'ajouter: "Si les armes nucléaires sont si mauvaises, la France devrait alors d'abord abandonner ses armes nucléaires puisqu'elle n'est sous la menace nucléaire de personne".

Le journal du régime de la Corée du Nord, Rodong Sinmun, a demandé aux citoyens de soutenir le programme nucléaire afin de protéger la Corée du Nord des États-Unis. Après deux essais nucléaires en 2016, Pyongyang a procédé à 14 tirs de missiles balistiques en 2017, dont deux intercontinentaux, rappellent les experts, dont le rapport a été finalisé avant un tir de missile à moyenne portée au-dessus du Japon à la mi-août et un essai nucléaire début septembre.

"Ce que je dirais, c'est que nous nous concentrons maintenant entièrement sur la manière dont nous pouvons contribuer à une solution pacifique au conflit", a-t-il dit.

Ces tractations avec Téhéran constituaient selon la chancelière "une longue, mais importante période de diplomatie, qui a débouché "sur une fin satisfaisante", a-t-elle précisé dimanche. L'Europe, et particulièrement l'Allemagne, est prête à apporter une contribution active", a ajouté la chancelière.

Lemar forfait contre le RB Leipzig — Monaco
Le Monégasque Thomas Lemar , ici lors du match contre Marseille, en Ligue 1, est forfait pour le match contre Leipzig, mercredi. C'est officiel, le déplacement de Monaco à Nice samedi a été un vrai fiasco pour le champion de France.

Le rapport dévoilé lundi par le groupe de huit experts chargé d'observer la mise en pratique des sanctions contre le gouvernement de Pyongyang fait état d'informations affirmant que le régime nord-coréen et le régime syrien auraient développé un partenariat autour du programme "des armes chimiques et conventionnelles interdites et des fusées balistiques " et pour la maintenance des fusées scud et du système de défense anti-missile syrien. Elle doit également s'entretenir avec le président russe lundi.

Le projet américain prévoit notamment un embargo sur le pétrole, l'interdiction d'importer du textile nord-coréen, un gel des avoirs du dirigeant nord-coréen, le renvoi dans leur pays des expatriés nord-coréens et la possibilité d'inspecter, au besoin par la force, des navires suspects en haute mer.

Nouvelles sanctions en vue.

La Russie et la Chine, membres permanents du Conseil, pourraient toutefois s'opposer à ces mesures.

Recommande: