Irma : Air Caraïbes cherche des volontaires pour céder leur place aux rapatriés

12 Septembre, 2017, 15:11 | Auteur: Armand Coulomb
  • Scène de pillage sur l'île de Saint-Martin le 7 septembre 2017

278 rescapés des Antilles ont atterri à Paris ce lundi après avoir subi le passage de l'ouragan Irma.

Des mesures commerciales permettant le report de voyage sans frais ou l'émission d'un avoir pour les vols de et vers la région ont été mis en place.

La compagnie annonce aussi un tarif spécial en aller simple de Point-à-Pitre vers la métropole à partir de 264€ TTC en direct et 296€ TTC via Cayenne. Ce vol supplémentaire, d'une capacité de 468 sièges, décollera de Pointe-à-Pitre jeudi 14 septembre à 19h45 (heure locale) et arrivera à Paris-Orly à 9h40 (heure de Paris) le lendemain, en complément du vol quotidien. Air France envisage, dès qu'elle aura obtenu les autorisations de la DGAC et des autorités, de mettre en place un pont aérien en A320 entre l'aéroport de Fort-de-France et Saint-Martin, dont les services sont limités actuellement aux secours. Nos avions ne sont pas autorisés à s'y poser "à vue " comme c'est le cas pour les avions militaires.

L'ouragan Irma s'affaiblit en catégorie 1
La ville a conseillé à ceux qui avaient refusé d'évacuer de ne pas se réfugier dans les bâtiments entourés par des grues. Mais Irma est si gigantesque que la côte est de la Floride, en particulier Miami ne sont pas épargnées.

Les vols d'Air Caraïbes de la Guadeloupe vers Paris sont d'ores et déjà fermés à la vente, et ce jusqu'au 19 septembre inclus, afin de réserver les dernières places disponibles aux habitants de Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

Depuis le passage de l'ouragan Irma qui a dévasté la Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy, de nombreuses personnes cherchent à quitter leur île. En ce début de semaine, les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy s'attaquaient au colossal chantier de la reconstruction, une partie de la population ne cachant pas son exaspération contre l'État alors qu'Emmanuel Macron était attendu mardi sur place. Confirmant les nombreux témoignages décrivant une situation chaotique d'insécurité, ils vident les magasins et autres maisons de leurs objets les plus précieux (TV, matériel Hi-Fi...). "L'information n'est pas avérée par les autorités néerlandaise", a-t-il affirmé.

Recommande: