Pierre Ménès : son soutien à Valérie Pécresse critiqué par les internautes !

12 Septembre, 2017, 17:57 | Auteur: Armand Coulomb
  • Hier à Argenteuil

Catherine Asso, (3ème à droite), lors du lancement de Libres!

Estimant qu'une "remise en cause radicale" s'impose, Valérie Pécresse a indiqué vouloir réconcilier la droite avec les classes populaires et les jeunes, lutter contre "l'assistanat", thème cher à Laurent Wauquiez, tout en remettant "l'humain au premier plan de ses décisions".

Incitée par Xavier Bertrand à se présenter à l'élection pour la présidence des Républicains, Valérie Pécresse a annoncé qu'elle y renonçait pour se consacrer au lancement, ce dimanche 10 septembre, de son mouvement, Libres!, à la ligne "ferme, sociale et réformatrice".

Devant près de 2000 personnes, dont quelque 250 élus LR, rassemblées sur la butte d'Orgemont d'où on aperçoit tout Paris, elle a développé son credo d'une "troisième voie" pour la droite, qui ne serait "ni celle de Macron, ni celle de Buisson", l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy et ex-directeur du journal Minute.

Porsche dévoile sa 911 GT3 Touring Package
Les contours de vitres reçoivent une finition argentée et la grille du capot moteur est spécifique à cette version. L'application Track Precision est de série.

Mais pas question pourtant de s'extraire du parti Les Républicains.

Après les défaites successives de 2012 et 2017, aux présidentielles et législatives, "j'ai la conviction intime que rien ne serait pire que de repartir comme avant".

Et d'inviter " tous ceux qui ont été déçus par la droite et le centre " à rejoindre ce mouvement.

"Nous appartenons aux différentes sensibilités de la droite", écrivent ces personnalités dans une tribune publiée dans le JDD. "Malgré nos différences, nous sommes tous séduits par une initiative, celle de Valérie Pécresse de constituer un mouvement, inédit à droite, de libre expression et de fortes convictions", expliquaient les signataires parmi lesquels David Lisnard, maire de Cannes, David Douillet, Florence Berthoud, présidente du groupe LR au Conseil de Paris ou encore l'euro-député - et père de la " droite dure " - Geoffroy Didier.

Recommande: