Six professeurs visés par une plainte — Gaillac

12 Septembre, 2017, 17:18 | Auteur: Armand Coulomb
  • Gaillac six professeurs visés par une plainte

En effet, une plainte pour "effraction, intrusion et vol" a été déposée à l'encontre de ces enseignants par la principale du collège Albert-Camus et le président du conseil départemental Thierry Carcenac. Car ces derniers devaient prendre la direction de la déchetterie, être détruits pendant l'été et remplacés par les modernes tableaux blancs.

Il leur serait reproché d'avoir tenté de dérober six tableaux.noirs, avec l'aide de parents d'élèves, le 28 juin dernier. La plainte ne porte pas que sur les tableaux noirs.

Dans l'espoir de sauver cette fois "leur outil de travail", ils avaient adressé plusieurs courriers à la cheffe d'établissement dès le mois de décembre, faisant valoir l'intérêt pédagogique de ces tableaux comparés aux nouveaux. La gendarmerie est alors intervenue et les tableaux laissés sur place.

L'accord secret entre l'Etat et les sociétés d'autoroutes
La société d'autoroute Paris-Normandie qui gère l'A13 évalue le coût de construction d'une place autour de 7 000 euros. Le dernier mot ira au ministère des Transports qui doit valider ou non le montant des travaux annoncés.

Les professeurs seraient également visés pour vols de deux tabourets, de deux tables d'élèves et des chariots pour téléviseurs et rétroprojecteurs.

"Les six enseignants ont été convoqués individuellement au rectorat. Ils y ont été entendus (une enseignante demeure à recevoir) et une lettre notifiant l'engagement d'une procédure disciplinaire leur a été remise", selon le rectorat qui précise: "A ce jour, aucune mesure de suspension n'a par ailleurs été prononcée", a souligné le rectorat.

Une pétition en ligne pour soutenir les enseignants a déjà recueilli 4000 signatures en quatre jours.

Recommande: