Tesla débride à distance ses voitures pour aider les victimes d'Irma

12 Septembre, 2017, 18:49 | Auteur: Basile Toussaint
  • Irma: pour faciliter l'évacuation en Floride Tesla a débridé ses voitures électriquesPlus

Voilà une nouvelle qui va faire du bien à l'image de Tesla, tout en montrant les possibilités de ses véhicules.

En effet, ces batteries sont vérouillées de base à 60 kWh, cependant pour améliorer les conditions de voyage de ses clients, Tesla a dévérouillé le tout à 75 kWh, ce qui leur a permis de voyager plus longtemps sans avoir à recharger quoique ce soit. Selon un porte-parole de la firme, ce geste a été décidé après qu'un constructeur lui ait demandé d'optimiser sa batterie alors qu'il fuyait l'ouragan.

De base, ce déblocage est rendu possible après avoir déboursé entre 4.500 et 9.000 dollars. Pour cela, ils n'ont qu'à payer un surplus au constructeur automobile spécialisé dans l'électrique.

Comme le rapportait le blog automobile Jalopnik: "le geste est louable et approprié mais on peut aussi y voir une perspective terrifiante de notre avenir automobile".

Le vote sur l'abrogation du droit européen fait polémique — Brexit
Un vote qui n'a pas manqué de susciter de virulents débats entre les conservateurs et leurs rivaux travaillistes. Une méthode qui fait grincer des dents et provoque une forte opposition parlementaire.

Sans tomber dans des théories du complot, plusieurs analystes interrogés par l'AFP reconnaissent les nouveaux pouvoirs des constructeurs.

Aux États-Unis, le constructeur automobile Tesla vient d'augmenter à distance l'autonomie de ses véhicules, en Floride, pour mieux fuir la tempête Irma. "Ils sont capables de le faire (.) grâce au système de navigation OnStar", souligne Karl Brauer, directeur de l'éditeur d'Autotrader et du Kelley Blue Book. "Je ne pense pas qu'il veuille nécessairement que tout le monde le sache, mais ils peuvent le faire depuis une dizaine d'années".

A l'été 2015, deux chercheurs américains étaient parvenus à manipuler à distance une Jeep Cherokee dont ils avaient actionné les essuie-glaces, allumé la radio et même désactivé les freins.

Le groupe de Palo Alto (Californie) avait remédié aux défaillances par une mise à jour de ses logiciels. à distance.

Recommande: