Gérard Collomb : "Il faut pouvoir muter et radier un fonctionnaire radicalisé"

13 Septembre, 2017, 06:17 | Auteur: Armand Coulomb
  • Gérard Collomb souhaite pouvoir muter et radier un fonctionnaire radicalis

Dans un entretien donné au Parisien, le ministre de l'Intérieur détaille les mesures envisagées pour renforcer le texte.

Entendez-vous revenir sur les amendements du Sénat?

"Nous entendons également rétablir la mesure obligeant les personnes ciblées à fournir tous leurs numéros de téléphone et identifiants de communication électronique (mail, ndlr)", explique le ministre de l'Intérieur, précisant toutefois que les mots de passe ne seraient pas demandés.

Pour Gérard Collomb, il n'y a pas de risque d'une surveillance abusive: "Depuis la dernière prolongation par la loi du 11 juillet dernier, il n'y a eu que 21 perquisitions" qui ont "débouché sur des gardes à vue dans 50% des cas".

Mercedes-AMG Project One : la Supercar hybride qui atteint les 350 km/h !
La Project One dispose du même moteur que la Mercedes W08 de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas, un V6 1,6L turbo hybride. Elle était attendue, la voilà, la Mercedes-AMG Project One .

Le ministre de l'Intérieur français souhaite que puisse être mutés et radiés les fonctionnaires radicalisés, lorsque ceux-ci exercent des missions de sécurité. Jusqu'ici, les marges de manœuvres à l'encontre des personnes suspectées sont "trop faibles" à ses yeux.

"Nous souhaitons tirer les conséquences si le comportement de la personne devient incompatible avec son maintien dans des fonctions d'autorité", ajoute le locataire de la place Beauvau. "On peut retirer l'accès à un site nucléaire pour un salarié sur lequel pèsent de tels soupçons".

"La mesure concernera les policiers, les gendarmes, les militaires, les douaniers et le personnel pénitentiaire", a-t-il déclaré, mentionnant "une dizaine" de fonctionnaires suivis.

Recommande: