Jusqu'à 60 euros de baisse dans le parc HLM — APL

13 Septembre, 2017, 10:23 | Auteur: Armand Coulomb
  • Le président français Emmanuel Macron visite un centre d'hébergement pour mères isolées le CHRS le Touril à Toulouse le 11 septembre 2017

Edouard Philippe a assuré mercredi que la baisse des aides personnelles au logement (APL) envisagée par le gouvernement dans le logement social n'aurait "aucun impact" pour les bénéficiaires, la baisse étant compensée par une baisse des loyers "exactement identique". Ce qui confirme une information de L'Opinion.

Selon plusieurs sources, la baisse pourrait tourner autour de 50 à 60 euros par mois.

35 morts dans l'épidémie de choléra dans le nord-est — Nigeria
Il appartiendrait à la faction de Boko Haram dirigée par Abu Mus'ab al-Barnawi et reconnue par le groupe Etat islamique. L'insurrection de Boko Haram a fait 20.000 morts et plus de 2, 5 millions de déplacés dans le nord-est du Nigeria.

L'Opinion, qui assure avoir eu accès à une version provisoire d'articles du projet de loi de Finances 2018, évoque, lui, une baisse pouvant aller "jusqu'à 50 euros ". L'exécutif tente encore de déminer la baisse de 5 euros des APL promise, qui a provoqué un véritable tollé dans l'opposition.

Baisser cette allocation de deux milliards d'euros, sur les neuf milliards versés par l'Etat aux bailleurs sociaux pour leurs locataires, équivaut à "une baisse de 20%, ce qui est inacceptable", a réagi Frédéric Paul, directeur général de l'Union sociale de l'habitat (USH) qui réunit 723 bailleurs sociaux. "On ne fait pas marcher tout un secteur de l'économie à la menace" a-t-il poursuivi. "Le gouvernement finalise son plan", a-t-on simplement indiqué dans l'entourage du Premier ministre. Parmi les pistes évoquées par le quotidien, les organismes HLM pourraient, en contrepartie, être "invités à augmenter les surloyers payés par les ménages dont les revenus excèdent de plus de 20% les plafonds de ressources, soit 4% du parc HLM". Ce gel permettrait aux organismes HLM de continuer à bénéficier de conditions de financement favorables mais il pénaliserait aussi les 55,8 millions de Français qui détiennent un livret A, alors même que depuis le début de l'année, l'inflation dépasse 0,75%. Selon le journal L'Opinion, le montant des économies réclamées au logement pourrait atteindre deux milliards d'euros, soit une baisse de 5 % du total des aides publiques (40 milliards) consacrées au secteur. Ces orientations ne seront finalement divulguées que la semaine prochaine, au risque d'alimenter les spéculations.

Recommande: