Le gouvernement met la pression sur les collectivités — Canal Seine Nord

13 Septembre, 2017, 22:25 | Auteur: Thibaud Popelin
  • Les élus de la région sont mobilisés et unis pour sauver le projet de canal Seine Nord Europe

Les élus régionaux et départementaux des Hauts de France ont proposé ce mardi au gouvernement de reprendre la responsabilité du projet de Canal Seine-Nord-Europe actuellement mis sur pause par l'État. " Comme avant-goût d'une manifestation, le président du conseil département du Pas-de-Calais a suggéré l'idée "de ne pas circuler sur l'A1 et l'A26 si le projet du canal devrait disparaître". Mais les élus de la région mettent des conditions: pas d'éco-taxe pour rembourser l'emprunt et prendre la majorité dans la société de projet. Le Premier Ministre Édouard Philippe a déjà pointé du doigt le problème de l'emprunt de 776 millions d'euros. "Cet établissement public est aujourd'hui géré par l'État", rappelle Xavier Bertrand. Cet emprunt ne serait pas garanti selon le chef du gouvernement. Or l'État estime que le financement du canal (4,7 milliards d'euros) n'est pas totalement bouclé. Les ministres ont salué à ce titre les premières propositions formulées par les collectivités afin de parvenir à une solution, notamment sur la garantie des emprunts de la société de projet.

Mercedes prolonge Bottas pour 2018
Du côté des Français, Esteban Ocon est assuré de rester chez Force India, tout comme Romain Grosjean chez Haas . Valtteri Bottas reste chez Mercedes. " Quand l'équipe m'a recruté pour la saison 2017, elle m'a fait confiance".

En novembre, un accord de financement avait été conclu, répartissant l'effort entre l'UE (1,8 milliard), l'Etat (1 milliard), les collectivités (1 milliard) et un emprunt public (0,7 milliard). Ce canal long de 107 kilomètres entre Compiègne (Oise) et Aubencheul-au-Bac (Nord), a pour vocation d'être le maillon manquant entre la Seine et le réseau fluvial de l'Europe du Nord, pour le transport de marchandises entre les pays du Bénélux et la région parisienne. Les prochaines Assises de la mobilité, ce mois-ci, doivent permettre de planifier ces investissements.

Recommande: