Le niveau de vie médian des Français stagne

13 Septembre, 2017, 20:07 | Auteur: Basile Toussaint
  • Le taux de pauvreté est resté stable en 2015, à 14,2% (Insee)

Si les riches voient leur richesse augmenter, tout du moins leur niveau de vie, les pauvres sont de plus en plus nombreux: 8,9 millions de personnes en France vivaient sous le seuil de pauvreté en 2015, soit avec des revenus inférieurs à 1 015 euros par mois.

Mais "cette augmentation de faible ampleur ne remet pas en cause le constat de longue stagnation du niveau de vie médian depuis 2008, après la progression soutenue d'avant-crise", relève l'Insee qui publie cette étude mardi 12 septembre.

La dernière étude de l'Insee sur le niveau de vie des Français, publiée le 12 septembre 2017, montre que le niveau de vie est stagnant.

Les 10 % de personnes les plus modestes ont un niveau de vie inférieur à 10 860 €.

De manière générale, les niveaux de vie supérieurs à la médiane sont en hausse en 2015, après avoir baissé en 2014.

Hurricane Irma Update — Beyond The Forecast
Some posts on the event page showed Floridians shooting target practice in preparation of the hurricane. The hurricane centre predicts Irma will "move along or near the south-west coast" of Florida on Sunday.

Un résultat "en partie" imputable à des mesures sociales "ciblées sur les populations les plus fragiles" comme "la majoration de 9% du complément familial versé aux familles nombreuses les moins aisées" ou encore la "nouvelle revalorisation de 2% du revenu de solidarité active (RSA)".

Les ouvriers aussi affichent un fort taux de pauvreté, à 15,3 % contre 5,3 % chez les professions intermédiaires et 3,1 % chez les cadres. L'amélioration du niveau de vie des indépendants concerne en réalité les commerçants.

Le niveau de vie médian des retraités à progresser plus vite en 2015 (+ 1 %) pour se stabiliser à 1 757 € par mois. Même si l'Insee n'enregistre pas de hausse de leur taux de pauvreté globale, "celui-ci reste très important: 37,6 % des personnes au chômage sont pauvres contre moins de 8 % des actifs occupés ". Leur niveau de vie baisse de 1,2 % notamment à cause de l'augmentation du nombre de chômeurs auparavant ouvriers ou n'ayant jamais travaillé.

L'INSEE confirme la baisse du niveau de vie des sans-emploi et non chômeurs.

Par ailleurs, le taux de pauvreté de cette population, déjà élevé, continue de croître passant de 30,9 % à 32,1 %.

Recommande: