Le Sommet Afrique-Israël n'aura finalement pas lieu

13 Septembre, 2017, 14:46 | Auteur: Armand Coulomb
  • Sommet Afrique-Israël : L'état hébreu et le Togo décident de reporter la rencontre d'octobre prochain pour une

Le sommet Israël-Afrique, une rencontre phare qui devait se tenir au Togo en octobre, a été reporté à une date non précisée, a annoncé lundi le ministère israélien des Affaires étrangères.

L'occupant israélien s'est, une nouvelle fois, cassé les dents en Afrique, avec le report sine die du sommet qu'il voulait tenir avec les dirigeants africains au Togo du 23 au 27 octobre, tant les boycotteurs étaient nombreux. C'est la situation politique interne au Togo qui aurait conduit à cette décision. Pour sa part, Israël s'est engagé à promouvoir dans les semaines prochaines, "des consultations en Afrique, aussi bien sur le plan bilatéral que dans des forums régionaux sur le continent, pour garantir le plein succès du sommet". Si le Président du Togo, Faure Gnassingbé, veut justifier ce report par la recherche d'une optimisation des "préparations et d'assurer la réussite de cet événement", on peut comprendre que les effets des derniers mouvements politiques à l'intérieur du pays sont aussi passés par là et n'ont pas fait du bien à une telle organisation.

Jacques Chirac a offert un cadeau très intime à Emmanuel Macron
Emmanuel Macron a promis que ce bronze du général de Gaulle trônera en bonne place sur son bureau. Ils ne se connaissaient pas avant de se rencontrer le 21 juillet dernier.

Le Sommet du Togo devait réunir les dirigeants de 25 pays africains.

Mais le pari ne sera pas facile à relever dans la mesure où quelques pays africains ne reconnaissent toujours pas l'Etat d'Israël. Le site d'information marocain "le1.ma" a rapporté que "malgré tout le réseau mobilisé par Simon Solomon, président du lobby africain à la Knesset, et de ses très influents acolytes Merav Michaeli et Pnina Tamano-Shata, aucune rencontre n'a été possible entre Benjamin Netanyahu et l'ex-présidente de la Commission de l'Union africaine, la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma". L'offensive diplomatique et économique lancée par Benjamin Netanyahu en Afrique de l'Est en juillet 2016, et sa présence au sommet de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) au Liberia en juin dernier, n'ont apparemment pas eu les résultats escomptés.

Recommande: