Les personnes faiblement instruites ont plus de risques d'être touchées — Dépression

13 Septembre, 2017, 19:37 | Auteur: Thibaud Popelin
  • Le nombre d’heures de cours par an en primaire est plus élevé que dans la moyenne des pays de l’OCDE avec 864 heures en France contre 800 en moyenne

"Le pourcentage d'adultes disant souffrir de dépression diminue à chaque stade successif du niveau de formation", relève le rapport annuel de l'OCDE. "Le choix des communes s'est basé sur des raisons financières, et on ne peut pas leur en vouloir, mais non sur le bien-être de l'enfant", a-t-elle ajouté lors d'une conférence de presse à Paris. La critique porte d'abord sur les rythmes scolaires: l'OCDE n'est "pas ravie " du possible retour à la semaine de quatre jours en raison d'une "concentration des enseignements beaucoup plus importante", selon Corinne Heckmann, l'une de ses expertes en charge de l'éducation. Ce nombre va encore diminuer (à 144) avec la semaine de quatre jours.

C'est un rituel: la rentrée passée, l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) publie "Regards sur l'éducation", son rapport annuel sur l'état de l'éducation dans le monde et plus précisément dans ses 35 pays membres et pays "partenaires". "Avec moins de jours de classes, plus d'heures, on a en France des journées de classe très concentrées", a noté Corinne Heckmann. "Comment adapter la pédagogie aux élèves les plus en difficulté lorsqu'on a un temps d'éducation aussi concentré?", demande la spécialiste.

Honda Urban EV Concept : le concept électrique qui arrivera d'ici 2 ans
Cette vision inaugure une nouvelle plateforme dédiée aux voitures propres de la marque et annonce un futur modèle en série. Honda bouscule ses habitudes et le fait très rapidement.

Les conclusions du rapport Regards sur l'éducation de l'OCDE ont été établies avec les données d'une enquête de santé de grande ampleur obtenues par des entretiens (l'EHIS) dans plusieurs pays européens en 2014.

Un satisfecit cependant. L'OCDE juge "très positive" la décision du ministre de plafonner à une douzaine le nombre d'élèves dans les classes de CP et CE1 des quartiers défavorisés, un dispositif qui s'étalera de 2017 à 2019.

Recommande: