Guardiola s'explique pour Yaya Touré — Manchester City

14 Septembre, 2017, 23:36 | Auteur: Mathilde Kaplan
  • Vincent Kompany reste incontournable chez les Diables comme à Manchester City. Mais ses blessures à répétition ne vont-elles pas finir par user psychologiquement The Prince

Dans l'autre rencontre du groupe F, Naples, sans Dries Mertens laissé sur le banc des remplaçants en début de match, a été surpris d'entrée par le Brésilien du Shakhtar Donetsk Taison (15e, 1-0). Le premier quart d'heure a notamment été d'une folle intensité. Dans l'intervalle, le BVB avait égalisé sur une frappe lumineuse de Yarmolenko, sa nouvelle recrue ukrainienne (11e). Fou, fou fou! Le buteur anglais remettait le couvert pile à l'heure de jeu pour, cette fois, creuser définitivement l'écart (3-1, 60e). Jusqu'ici, les Spurs avaient toujours peiné dans la fameuse enceinte.

Opposé aux tombeurs de Dudelange lors du 2e tour préliminaire, les Chypriotes de l'APOEL Nicosie, le Real Madrid a montré qui était le maître. Plus discret en deuxième mi-temps, City a enfoncé un peu plus le clou grâce au doublé de Stones, parfaitement servi par Kevin De Bruyne (63e, 0-4). "Nous avons parlé et il connait la raison (de sa mise à l'écart)". Dans ce groupe G, Besiktas Istanbul a réussi une excellente affaire en allant gagner 3-1 à Porto.

Tout le monde se retrouve sur la même ligne avec un point au terme de la première soirée dans le groupe E. A Anfield Road, Liverpool a concédé le nul face au FC Séville. Les deux buts ont été marqués en l'espace de 120 secondes: 1-0 via le Suédois Emil Forsberg à la 33e minute, et l'égalisation monégasque signée par le Belge Youri Tielemans à la 35e.

Lucas Pouille jouera en premier face à la Serbie — Coupe Davis
David Goffin fera face à John Millman, 185e, avant que le meilleur joueur australien, Nick Kyrgios, n'affronte Steve Darcis. C'est la deuxième fois que les deux pays s'affrontent, après la victoire des Serbes en finale, à Belgrade, en 2010.

Après l'ouverture du score de Wissam Ben Yedder, sur une interception manquée de Dejan Lovren (1-0, 4e), la formation de Jürgen Klopp a pourtant rapidement pris le contrôle des opérations, et l'avantage au tableau d'affichage, grâce à un but de Roberto Firmino (1-1, 20e) et une frappe déviée du virevoltant Mohamed Salah (2-1, 36e). Les Reds pourront regretter leur déchet à la conclusion, à l'image d'un penalty de Firmino sur le poteau (42e). Et sur une inattention défensive, Correa égalisait (72e).

Au Kuip de Rotterdam, Manchester City n'a pas traîné pour enterrer les espoirs de Feyenoord. C'est une décisive pure et simple de Pep Guardiola.

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Recommande: