Dix-huit réfugiés burundais auraient été tués par l'armée — RDC

16 Septembre, 2017, 18:05 | Auteur: Armand Coulomb
  • RDC-Au moins 18 réfugiés burundais auraient été tués dans un camp

Le bilan provisoire est fourni par les autorités provinciales du Sud-Kivu qui expliquent que les militaires avaient voulu disperser des réfugiés à Kamayola.

Les forces de sécurité ont tué au moins 18 réfugiés burundais dans un camp de l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris auprès d'un militant et de source diplomatique.

Selon Wendo Joël, un militant de la région, les forces congolaises ont ouvert le feu vendredi sur des réfugiés qui venaient de tuer un soldat et tentaient de libérer plusieurs des leurs, arrêtés par les services de renseignement, dans ce camp situé dans la ville de Kamanyola. Depuis, les autres réfugiés burundais "sont toujours dans une base de la Monusco ", a déclaré Florence Marchal. "Des éclaircissements sont nécessaires " sur les circonstances de cette "fusillade ", a réagi le ministre burundais des Relations extérieures, Alain-Aimé Nyamitwe, sur son compte Twitter.

South Park revient en trollant les utilisateurs d'Amazon Echo
Une manière fine de pointer du doigt les délires paranoïaques absurdes des nazis qui ont fait parler d'eux le mois dernier. Activer une enceinte connectée, comme le Amazon Écho ou le Google Home est simple.

"J'ai vu des gens tomber, des hommes, des femmes et des enfants qui n'avaient aucune arme". Le Burundi traverse une grave crise politique émaillée de violences, depuis la candidature en avril 2015 du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat controversé et sa réélection en juillet de la même année.

Ces violences ont déjà fait de 500 à 2.000 morts, selon les sources (ONU et ONG), des centaines de cas de disparition forcée et de torture et ont poussé à l'exil plus de 400.000 Burundais. Et selon le Haut commissariat des Nations unies aux réfugiés, la RDC est confronté à des arrivées de plus en plus massives.

Recommande: