Facebook fera de la recherche en intelligence artificielle à Montréal

16 Septembre, 2017, 16:18 | Auteur: Basile Toussaint
  • Joëlle Pineau dirigera le nouveau laboratoire de recherche en intelligence artificielle de Facebook à Montréal

À Montréal, le réseau social va créer un laboratoire de recherche spécialisé, au sein duquel devraient se retrouver plusieurs professeurs spécialisés. Alors que le dirigeant de Tesla ne va pas par quatre chemins - estimant que " l'IA est la plus grande menace qui pèse sur notre civilisation " - Mark Zuckerberg semble au contraire tout mettre en œuvre pour que Facebook s'impose comme un acteur clé de l'intelligence artificielle de demain.

Le laboratoire de Montréal rejoindrait ainsi, en tant que composantes du Facebook AI Research (FAIR), les laboratoires de Menlo Park, New York et Paris. Le géant américain ouvrira son quatrième laboratoire sur l'intelligence artificielle, le premier au Canada. Au total, ce sont désormais plus d'une centaine de chercheurs internationaux qui sont chargés par Facebook de faire progresser les recherches de l'entreprise autour de l'intelligence artificielle.

Selon The Globe and Mail, Pascal Vincent, professeur au département d'informatique et de recherche opérationnelle de l'Université de Montréal, se joindrait aussi à Mme Pineau sous la bannière de Facebook.

Birmanie : Aung San Suu Kyi va sortir de son silence
Les réfugiés arrivent au Bangladesh épuisés et affamés, après des jours de marche sous la pluie et au péril de leur vie. Autorités locales et organisations internationales peinent à prendre en charge cette marée humaine.

Ces partenariats s'accompagneraient d'une contribution de 7M$ à distribuer entre différents organismes et institutions montréalaises, dont l'Institut canadien de recherches avancées (ICRA), l'Institut des algorithmes d'apprentissage de Montréal (MILA), l'Université McGill et l'Université de Montréal.

Facebook devrait officialiser la création de ce nouveau laboratoire au cours d'une conférence de presse le matin du 15 septembre. Mais il est aussi prévu que l'équipe montréalaise soit appelée à se pencher sur des problèmes touchant l'apprentissage par renforcement (reinforcement learning) et le systèmes de dialogue (dialog systems).

Recommande: