"Je suis une chieuse": Macron interpellé par les sinistrés d'Irma

17 Septembre, 2017, 17:00 | Auteur: Armand Coulomb
  • L'OPPOSITION DEMANDE UNE ENQUÊTE PARLEMENTAIRE SUR IRMA

RTL avait alors affirmé, en s'appuyant sur les propos des proches du chef de l'Etat, que le président de la République avait dormi sur un lit de camp et fait sa toilette avec un seau d'eau.

Emmanuel Macron lui rétorque alors qu " il est "là pour ça aussi", pour être présent auprès de son peuple lorsque tout semble s'écrouler., et qu'il s'engageait à revenir avant "un an". Ce 15 septembre, Libération révèle que le chef de l'État a en réalité dormi dans un vrai lit. L'Élysée se défend de tout coup de com'. Le président "a dormi chez l'habitant, dans le logement de fonction d'un gendarme, dans une caserne de gendarmerie qui disposait d'un groupe électrogène", a-t-il indiqué cité par "20 minutes".

"On m'a demandé où dormait le président, j'ai répondu qu'on lui avait fait une place à la gendarmerie" s'est défendu également l'une des collaboratrices du président, face aux accusations de mise en scène.

Clinton's Book Tour Is Showing Why America Elected Trump — Sanders
She blames Russian President Vladimir Putin for supposedly colluding with Trump associates to sink her campaign. Clinton defended her use of the word deplorables earlier this week.

Au chevet de la population sinistrée, Emmanuel Macron a renoncé à son confort et passé la nuit sur un lit de camp, dans la gendarmerie de Saint-Martin. "Libération " précise encore que l'épouse du militaire a été "très vexée" d'entendre que le président a passé la nuit dans des conditions spartiates.

Mais RTL maintient sa version des faits. En revanche, point important, il a bien dû se laver avec un seau, toute l'île ayant subi une coupure d'eau. Selon le quotidien, le quiproquo viendrait de la réponse du président, sur le fait qu'il logerait "comme tous les habitants ", les journalistes extrapolant alors que le service de presse de l'Elysée assure qu'il n'a jamais été question d'un lit de camp. Une déclaration qui pouvait donc porter à confusion pour les journalistes.

Recommande: