Un couscous sème l'émoi au Front national

17 Septembre, 2017, 18:32 | Auteur: Armand Coulomb
  • Robert Ménard

Tout a débuté le 13 septembre, avec un tweet anodin d'une militante FN montrant une photo de cadres frontistes, dont Florian Philippot et Sophie Montel, dînant un couscous dans un restaurant strasbourgeois.

En cause: le plat choisi, un couscous. Sur les réseaux sociaux, des militants frontistes et nationalistes s'en sont pris à Florian Philippot, l'accusant de préférer le couscous à la "gastronomie française", alors que Strasbourg propose de nombreuses spécialités "du terroir", notamment la choucroute. Depuis plusieurs jours, les militants frontistes se déchirent sur les réseaux sociaux, mettant toujours plus en lumière les divisions qui déchirent les rangs du Front national. À tel point qu'un hashtag est créé: #CouscousGate, poussant même certains participants de ce déjeuner à prendre la parole. De son côté, Sophie Montel a aussi réagi sur Twitter. Pour l'ex-présidente du groupe FN en Bourgogne-Franche-Comté en disgrâce et vice-présidente de l'association décriée en interne de Florian Philippot, Les Patriotes, ces bisbilles prouvent bien un chose: que le FN "a encore beaucoup à faire avant la victoire".

Trump slams 'crooked Hillary' for blaming others for poll loss
How could this happen? But at other times, it descends into the sort of score settling that is meant to immunise her from blame . However, Clinton won the popular vote by 3 million. " And if they're not, they need to be speaking out or leaving", she said.

Le principal intéressé, Florian Philippot s'est exprimé dans les lignes de BuzzFeed News. Interrogé par Buzzfeed, Florian Philippot dénonce le "poison" de ceux qui font "l'amalgame entre cette bêtise crasse et le patriotisme".

Recommande: