Un problème économique mal compris par le gouvernement — APL

17 Septembre, 2017, 13:20 | Auteur: Basile Toussaint
  • APL :

La somme allouée ne se basera plus sur le revenu engrangé deux ans auparavant. "Donc si je travaille, alors que j'étais au chômage il y a deux ans, je touche un montant d'APL qui n'est pas en relation avec ce dont j'ai besoin aujourd'hui", a encore dit le secrétaire d'État.

Voici maintenant que le ministre du Logement Jacques Mézard donne une nouvelle version: d'une part la baisse des loyers ne sera imposée qu'aux propriétaires de logements sociaux (pour l'essentiel les offices d'HLM); d'autre part l'économie prévue sur les APL sera compensée par un blocage des taux des livrets A, qui eux-mêmes vont à la Caisse des Dépôts et Consignations, qui elle-même finance les HLM. lémentaire! Des informations de presse ont récemment fait état d'une baisse des APL dont bénéficient les locataires du parc HLM, d'un montant allant jusqu'à 60 euros mensuels, en contraignant les bailleurs sociaux à réduire d'autant leurs loyers. Cette mesure entrera en vigueur le 1er janvier 2019, annonce Julien Denormandie, et "elle permettra d'économiser plus d'un milliard d'euros". "Notre engagement est très clair: aucun allocataire ne perdra un euro", a assuré Julien Denormandie dans les colonnes du JDD.

De grands noms du chocolat se fourniraient avec du cacao illégal
Le phénomène concerne notamment Goin Débé, Scio, le Haut-Sassandra, Taï, les parcs du Mont Péko et de la Marahoué. Ceux-ci la fournissent ensuite aux grands noms du chocolat, entre autres Ferrero, Lindt, Mars, Nestlé ou Cadbury.

"Mais depuis le premier jour, nous expliquons que nous allons faire une réforme de fond des APL pour traiter le problème à la racine". "L'État va leur (bailleurs sociaux) dire: "Au lieu de vous endetter sur vingt ans, vous le faites désormais sur trente ans, donc vous rembourserez moins d'argent chaque mois, donc vous avez plus de revenus que vous pouvez répercuter en baisse des loyers", ajoute Julien Denormandie. Elle sera désormais décidée en fonction du revenu en cours des 6,5 millions de bénéficiaires en France.

Il annonce aussi que pour augmenter les constructions de logement, il y aura des simplifications des normes.

Recommande: