Neymar demande le départ de Cavani — Coup de tonnerre

20 Septembre, 2017, 11:52 | Auteur: Mathilde Kaplan
  • PSG – OL sous tension

Cet épisode incongru risque de pourrir la vie dans les vestiaires du Paris Saint-Germain, même si les responsables du club préfèrent relativiser. La réalité est un peu plus nuancée. Une faute de Mendy sur Mbappé aurait pu coûter cher pour les Lyonnais mais Cavani ratait son penalty, dévié par le très bon Lopes encore une fois (81è). "Les penalties sont à frapper par quelques joueurs, l'un est Cavani et l'autre est Neymar".

"Les affinités -dans tous les aspects- de Neymar avec Messi et Suarez à Barcelone ne se retrouvent pas au PSG, du moins en ce qui concerne Cavani". Mais il est certain qu'il n'était pas dans les meilleures dispositions.

En effet, dimanche soir, le ton est monté dans le vestiaire parisien, à la fin du match contre Lyon, puisque pendant le match, l'international brésilien n'a pas apprécié que Cavani tire le pénalty, nous avons aussi pu voir le brésilien refuser de voir l'uruguayen tirer un coup-franc proche du but. Une condition sinequanone pour que le PSG atteigne ses objectifs ambitieux.

Cette semaine, nos confrères de SFR Sport rapportaient que Neymar aurait tenté de faire le forcing pour pouvoir être désigné tireur de penalty devant Edinson Cavani. Ce soir-là, le canonnier en chef du PSG avait marqué.

El show de Trump y sus amigos: una nueva agresión contra Venezuela
Yerko Núñez pidió que se haga público el informe sobre el viaje a Venezuela . "Sus instituciones democráticas están siendo destruidas", denunció Trump.

De cette friction entre le Brésilien et l'Uruguayen, Mario Balotelli a choisi son camp. Je ne sais pas pourquoi on crée toutes ces histoires. Pour éviter que ce genre d'incident se reproduise, l'entraîneur Unaï Emery pourrait décider d'une hiérarchie claire. Et, là, les choses s'enveniment comme le raconte le quotidien L'Equipe. Et on se demande bien comment elle va se terminer.

Que ce soit à Valence, au Spartak Moscou ou à Séville, le Basque n'a pour l'instant pas eu à gérer des fortes têtes du calibre de Dani Alves ou Neymar, qui n'ont pas signé chez le vice-champion de France en titre pour rester dans l'ombre.

Contrairement à Neymar, la pépite de Bondy reste pour l'instant discrète, respectueuse du passé et du statut de Cavani. Ses dirigeants avaient pris sa défense et avaient décidé de se séparer de leur coach. Déclarations dangereuses. Lors de son premier match à Guingamp, une sorte de brouillon collectif était alors apparu avec une envie de donner continuellement la balle à Neymar et de le laisser exprimer son talent. Revenons ensemble sur ce fait qui a presque fait oublier la victoire face à Lyon.

Recommande: