La sécurité des athlètes aux JO en Corée inquiète Flessel

22 Septembre, 2017, 15:20 | Auteur: Mathilde Kaplan
  • La ministre des Sports Laura Flessel lors d'une cérémonie à l'Elysée après l'attribution des JO de 2024 à la ville de Paris

Mais la situation géopolitique de la région inquiète grandement les institutions sportives, et même politiques.

Face à cette potentielle menace, Laura Flessel, la ministre des Sports, ne compte prendre aucun risque.

Les déclarations de la ministre française des Sports, Laura Flessel, ont glacé, ce vendredi matin, les autorités sud-coréennes.

Pour rappel, les JO 2018 se tiendront à Pyeongchang, une ville située à seulement 80 km de la frontière avec la Corée du Nord. "On ne mettra jamais dans l'insécurité notre équipe de France".

Rennes : la ville et la métropole disent adieu à Microsoft
La ville de Munich qui avait décidé de passer sous Linux a opté en février pour un retour à Windows en 2021. En effet, un changement au niveau de la bureautique de la ville serait aussi dans les cartons.

La ministre des Sports se refuse pour autant à envisager ce cas de figure. "Mais aujourd'hui nous n'en sommes pas là", a-t-elle ajouté.

"On est au courant de la situation, nous sommes en étroite relation avec le ministère des Affaires étrangères".

Il y a cinq jours, lors de la dernière session du Comité international olympique à Lima, son président Thomas Bach avait répété que la position du CIO " n'(avait) pas changé et notre confiance demeure ".

Recommande: