L'Assemblée vote la fin de l'exploitation des hydrocarbures d'ici à 2040 — France

11 Octobre, 2017, 21:44 | Auteur: Armand Coulomb
  • Faut-il taxer les bétonneurs

En taxant les futurs projets de construction, le ministre espère en finir avec "la frénésie souvent injustifiée" des promoteurs. Si la majorité présidentielle et la Nouvelle gauche ont voté en sa faveur, la plupart des Républicains s'y sont opposés. Il y a eu 47 abstentions. Et les concessions d'exploitation existantes ne seront pas renouvelées au-delà de 2040. Le ministre de la Transition écologique souhaite mettre en place une taxe touchant les constructeurs qui investissent les terres agricoles.

La portée de ce texte est avant tout symbolique. "On va jusqu'au bout de la logique" de la transition énergétique, a renchéri le socialiste Christophe Bouillon. La production nationale de pétrole (un peu plus de 800 000 tonnes en 2016) et de gaz (380 millions de m) ne représente, en effet, que 1 % de la consommation annuelle française.

La Super Nintendo Mini a déjà été hackée — Jeux vidéo
Bien évidemment tout cela est à prendre avec le recul nécessaire, mais en l'état, cette rumeur ne semble pas saugrenue. En à peine quelques jours, c'est 360.000 exemplaires de la SNES Classic Mini qui ont été vendus au Japon.

"Vous traitez de la production, pas de la consommation". Au grand dam des ONG écologistes, deux dérogations ont été adoptées pendant les débats. D'une part, la production pourra se poursuivre au-delà de 2040 si l'industriel titulaire d'un permis n'est pas rentré dans ses frais par rapport aux recherches préalables.

Parmi les autres amendements retenus: le charbon a été ajouté dans la liste des matières dont la recherche et l'exploitation seront interdites, tandis qu'une dérogation particulière a été accordée pour l'exploitation de l'hydrogène sulfuré dans le bassin de Lacq (Pyrénées-Atlantiques). "Ce projet de loi est truffé de trous", a regretté Loïc Prud'homme (LFI), concluant son intervention par un appel à "Make Nicolas Hulot green again", écho à l'appel d'Emmanuel Macron au président américain Donald Trump, qui a décidé de s'affranchir de l'accord de Paris sur le climat. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

Recommande: