Les femmes de Khalifa Sall restent déterminées, les avocats veulent aller à la Cour de justice de la CEDEAO

12 Octobre, 2017, 16:08 | Auteur: Armand Coulomb
  • Kaolack Marche des pros Khalifa Sall le Saloum entre dans la danse

Face à la presse, les avocats de Khalifa Sall sont intervenus sur les rejets de demandes de liberté provisoire de Khalifa Sall, en tant que député qui doit jouir de ses droits mais aussi de son immunité parlementaire.

Et d'informer: "Nous allons nous rendre dans chaque commune tous les mercredis, pour réciter des "tabat yada" pour la malédiction de Macky Sall et ses compagnons politiques". On a saisi la cour de la CEDEAO mais aussi d'autres juridictions avec lesquelles le Sénégal a signé des traités. Mais, "ne pouvant plus faire entendre nos droits et notre voix dans la justice, notre justice quotidienne, la justice de notre pays, nous sommes contraints d'internationaliser notre combat". Ils veulent le juger alors qu'il est député et un député avec une immunité parlementaire ne doit pas être poursuivi. Pourquoi Khalifa Sall ne doit pas bénéficier de cela. "Ce sont juste des illustrations de violation sans rentrer dans le fond du dossier", souligne encore Me Seydou Diagne.

La taxe foncière a grimpé de 14 % en 5 ans
On retrouve sur le podium des plus fortes hausses Limoges (+6,9%), Nanterre (+5,5%) et Metz (+4,45%). Paris est relativement épargnée avec 8,4% de hausse sur cette période.

Faisant des menaces à épine voilées, Bamba Fall donne à l'Etat un ultimatum jusqu'à la fin du mois de ce mois d'octobre pour libère Khalifa Sall. Khalifa Sall a été élu député par les Sénégalais, alors il doit bénéficier de ses droits de député mais aussi de son immunité parlementaire.

Recommande: