Drapeau européen : pourquoi il pose problème à l'Assemblée nationale

13 Octobre, 2017, 13:10 | Auteur: Armand Coulomb
  • Le plan de Macron pour garder le drapeau européen à l'Assemblée

La semaine dernière, les députés de la France Insoumise avaient déposé un amendement prévoyant que "seuls peuvent être présents dans l'hémicycle le drapeau tricolore (.) et le drapeau de l'Organisation des Nations unies", revenant à éliminer le drapeau étoilé de l'Europe.

La gauche radicale française a déclenché une polémique en France autour du drapeau bleu étoilé de l'Europe, en exigeant qu'il soit retiré de l'Assemblée nationale, poussant le président pro-européen Emmanuel Macron à réagir et promettre son maintien. "Au moment où certains en France ont des débats où on se rétrécit et voudraient enlever le drapeau européen, je veux vous dire que lors du prochain conseil européen [la semaine prochaine, NDLR], j'affirmerai officiellement que la France reconnaît le statut de l'hymne européen et du drapeau européen, ce qui ne permettra pas à certains d'enlever le drapeau européen de l'hémicycle français ou de tout autre lieu", a-t-il annoncé. Pour Alexis Corbière, député LFI et porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, la nature de ce drapeau doit conduire à sa sortie de l'hémicycle: "Son créateur, Monsieur Arthur Heitz (en réalité Arsène Heitz, Ndlr) l'a toujours assumé: c'est un symbole religieux". "Vous n'avez pas le droit d'imposer à la France un emblème européen confessionnel. Il n'est pas le sien et la France a voté contre son adoption sans ambiguïté", en référence aux résultats du référendum sur la constitution européenne de 2005 [L'Express]. La déclaration annexe au traité de Lisbonne, par laquelle seize États ont proclamé cet emblème, ne peut être signée par vous sans vote ni accord du Parlement français. Seuls 16 des 28 pays de l'UE ont pour l'heure reconnu officiellement le drapeau et l'hymne européens en signant une déclaration commune - la 52e - annexée au traité de Lisbonne.

Un drapeau inspiré de la médaille pieuse, critique Corbière.

Affaire Weinstein : le compte Twitter de Rose McGowan temporairement suspendu
Relevant de l'injure, ce dernier message pourrait être à l'orgine de l'exclusion temporaire de l'actrice. Elle a aussi traité de menteur l'acteur Ben Affleck.

Du côté des eurosceptiques, Marine le Pen a déclaré que la reconnaissance officielle du drapeau européen était "le dernier clou sur le cercueil du 'Non' de 2005", tandis que "Nicolas Dupont-Aignan réclame, lui, la tenue d'un référendum" sur le sujet [RTL].

Les réactions à la proposition d'Emmanuel Macron ont été immédiates, à l'image de celle de Jean-Luc Mélenchon.

Recommande: