Gaudin s'énerve face aux accusations d'un journaliste — "Envoyé Spécial"

13 Octobre, 2017, 21:05 | Auteur: Armand Coulomb
  • Gaudin s'énerve face aux accusations d'un journaliste —

Le nom de l'enquête d'Envoyé spécial diffusée jeudi soir sur France 2 est assez explicite. L'émission s'intéressait notamment aux détournements de fonds au Sénat qui aurait duré de 2002 à 2014. D'après Envoyé Spécial, l'ancien sénateur-maire de Marseille aurait pu percevoir jusqu'à 20 000 euros par an, pendant quatre 4 ans. Lorsque le journaliste aborde directement le sujet avec lui, le politicien coupe court.

Jean-Claude Gaudin répond alors, "il y avait peut-être des habitudes" mais qu'il y avait mis fin lorsqu'il était président de groupe au Sénat en 2014. Mais vous n'avez pas honte de me dire ça? "C'est un scandale monsieur", s'est-il emporté. Que d'autres fassent la même chose. Ces témoins, ce sont Michel Talgorn, ancien inspecteur des impôts travaillant au Sénat depuis 1982 où il a été en charge des comptes financiers du groupe UMP, et François Thual, spécialiste de géopolitique en charge des questions financières et ancien conseiller du président du Sénat Gérard Larcher (LR). Ce dernier parle de la création de l'Union républicaine du Sénat (URS): "il y a eu une série de conversations, on s'est dit qu'il faudrait sauvegarder les crédits (du ministère), alors on n'a qu'à créer une association", explique-t-il. Elle aurait servi d'intermédiaire pour reverser aux sénateurs une partie des 7600 euros censés rémunérer des assistants parlementaires.

Un trailer angoissant pour le spin-off de la saga X-Men
Les Mutants sont les plus dangereux, pour eux-mêmes comme pour les autres, lorsquils découvrent leurs pouvoirs. Traqués par une puissance surnaturelle, leurs peurs les plus terrifiantes vont devenir réalité.

117 sénateurs en aurait bénéficié.

Recommande: