L'astéroïde 2012 TC4 a, comme prévu, frôlé la Terre

13 Octobre, 2017, 08:40 | Auteur: Emma Bardin
  • Apocalypse jeudi cela sera la fin du monde

Il n'y a "aucun danger, y compris pour les satellites", avait dit l'astronome Michael Kelley, de la division Etude des planètes à la Nasa.

Sans danger, le passage de l'astéroïde 2012 TC4 a été l'occasion pour les spécialistes de l'ESA et de la NASA de s'entraîner. Un signe également du début de la fin du monde.

"En soi, il n'y a rien de très particulier concernant le passage de cet astéroïde".

L'exercice, coordonné par l'Université du Maryland (États-Unis), avec la participation de la Nasa, de l'ESA et de divers observatoires, "est un grand succès", s'est félicité Detlef Koschny jeudi matin. À l'instar du météore de 20 mètres de diamètre qui s'était désintégré au dessus de la ville de Tcheliabinsk dans le centre de la Russie en février 2013.

"Nous avons fait comme si c'était un objet +critique+ (ce qui n'était pas le cas) et nous nous sommes exercés sur le plan de l'échange d'informations, en utilisant des télescopes et des systèmes radar", a ajouté le scientifique.

A titre de comparaison, la Lune se trouve à 400'000 kilomètres de la Terre et les satellites de télécommunications sont en orbite à quelque 36'000 kilomètres. "Nous étions bien préparés et la plupart des observations et communications ont fonctionné comme prévu", selon lui.

Baptisé "2012 TC4", cet astéroïde a été découvert pour la première fois en 2012 et n'a pas été observé pendant cinq ans. En apercevant le bolide lumineux dans le ciel, les habitants s'étaient précipités aux fenêtres mais l'onde de choc avait fait éclater les vitres, entraînant plus de 1.300 blessés. Il tourne sur lui-même en 12 minutes, "ce qui est rapide".

L1 - OL : Les explications de Mariano Diaz sur son transfert
Malgré quelques approximations devant le but, Jean-Michel Aulas est en passe de réussir son pari avec Mariano Diaz. Mais dans le jeu, l'avant-centre connaît plus de difficultés dans un championnat aux caractéristiques différentes.

Différents observatoires dans le monde ont braqué leurs télescopes sur l'astéroïde qui est apparu comme un petit point brillant.

Il a de nouveau été repéré cet été par le VLT (Very large telescope) de l'Observatoire européen austral (ESO) au Chili.

Mais pas d'inquiétude à avoir, "il s'agit d'un très petit objet", donc il n'est potentiellement pas dangereux. Malheureusement pour la Belgique, il sera au plus près vers 7 heures 40, soit à un moment ou la lumière du Soleil levant rendra son observation quasi impossible. Après tout, les impacts d'astéroïdes peuvent être dévastateurs; l'énorme rocher de l'espace qui a frappé la Terre il y a 65 millions d'années est considéré comme ayant conduit à l'extinction des dinosaures.

Si le petit astéroide 2012TC4 avait heurté la Terre il n'aurait pas été nécessaire a priori d'évacuer la population, estiment les scientifiques.

En effet, lors de son prochain passage près de la Terre en 2050, l'astéroïde ne la touchera pas, mais ceci est bien moins certain pour son autre passage en 2079.

"Il aurait suffi de dire aux gens de s'éloigner des fenêtres pour ne pas être blessés par les bris de vitres", dit-il.

Recommande: