Des patients lancent une action collective contre le laboratoire Merck — Levothyrox

25 Octobre, 2017, 22:37 | Auteur: Thibaud Popelin
  • Selon l'avocat des plaignants

En mars 2017, le laboratoire Merck Serono, filliale du groupe allemand dont le siège français est à Lyon a mis sur le marché une nouvelle formule du Lévothyrox.

Lancée en septembre dernier via la plateforme MySmartCab, cette action collective et conjointe rassemble à ce jour 1 200 dossiers de plaignants qui, après avoir été vérifiés individuellement, viendront s'ajouter aux 108 premières plaintes déposées, à raison de 100 nouveaux dossiers par semaine. Une première audience est prévue le 19 décembre à Lyon. "La saisine a aussi été étalée dans le temps afin que le tribunal puisse enregistrer sereinement ces milliers de dossiers", ajoute l'avocat. " Pourtant, d'après la littérature médicale et les tests de bioéquivalence, les laboratoires Merck connaissaient parfaitement les risques et savaient que 5 à 7 % des malades devraient faire face à des troubles plus ou moins importants", estime l'avocat. Or, celle-ci a entrainé chez certains malades de lourds effets secondaires, comme des crampes, des vertiges, des maux de tête, la perte de cheveux ou encore une fatigue intense.

Henrique trahit Pastore pour un gros coup au mercato — PSG
Le PSG ne peut clairement plus compter sur lui pour l'aider dans sa conquête de titres. Le directeur sportif du club Antero Henrique travaille désormais sur une vente.

Selon l'avocat, l'objectif de la procédure judiciaire est de parvenir à une indemnisation rapide et forfaitaire de 10 000 € pour préjudice d'information et préjudice d'angoisse pour chaque plaignant.

Maître Christophe Lèguevaques, avocat toulousain représentant des victimes du nouveau Levothyrox, a annoncé qu'il allait saisir le tribunal de Lyon, aujourd'hui, 25 octobre 2017.

Recommande: