Les Français connaissent mal les réflexe à adopter — AVC

28 Octobre, 2017, 17:18 | Auteur: Thibaud Popelin
  • Télécharger   AVC: un Français sur trois a de mauvais réflexes        Crédit Média: Odile Pouget | Durée: 01:00 | Date: 26/10/2017   La page de l'émission

Pour de très nombreux Français, l'accident vasculaire cérébral est une réalité: au moment où nous réalisons le sondage, plus du tiers d'entre eux (34%) en ont été eux-mêmes victimes (3%) ou confrontés via l'un de leurs proches (34%).

Sciences et Avenir: Combien de personnes sont atteintes par un AVC en France?

L'UE ne reconnaît pas la déclaration d'indépendance de la Catalogne
Londres "ne reconnait et ne reconnaitra pas" l'indépendance de la Catalogne. "Pour l'Union européenne , rien ne change".

"Une partie importante de la population sous-estime la prévalence de l'AVC". "24% des Français appelleraient les pompiers, 10% iraient aux urgences, 1% attendraient de voir si les symptômes persistent" explique l'étude. 23 % des personnes interrogées croient en revanche, à tort, qu'un enfant ne peut pas être victime d'un AVC. Sciences et Avenir s'est associé à (SFNV) qui sensibilise chaque année le grand public sur les mesures préventives permettant de réduire le risque de survenue d'un AVC, première cause de mortalité chez la femme. "L'élément le plus important dans la prise en charge des AVC est le temps". Dans l'Hexagone, il survient un AVC toutes les 4 minutes. Peu de personnalités communiquent sur "l'après AVC " et des préjugés existent sur la réintégration dans le monde professionnel des personnes ayant été victimes d'un AVC. Un constat identique chez les victimes elle-mêmes, puisque 45 % d'entre elles conseilleraient à un proche de ne pas en parler.

Recommande: