Un bébé frôle la mort, ses parents portent plainte — Surdosage de Dépakine

31 Octobre, 2017, 11:35 | Auteur: Thibaud Popelin
  • Le centre hospitalier de la Timone à Marseille

Âgé de 20 mois, Nilo, qui vit à Meyreuil (Bouches-du-Rhône), près d'Aix-en-Provence, est atteint d'une tumeur au cerveau, qui lui impose un lourd traitement, à base de bêta-bloquants et de Dépakine, un anti-épileptique. L'enfant, traité avec des bêtabloquants et de la Dépakine pour améliorer l'efficacité de sa chimiothérapie, tombe dans un état comateux après chaque prise de médicament, selon le site de France Bleu Provence qui révèle l'affaire ce mardi matin.

Un médecin aurait commis une erreur de conversion entre milligrammes et millilitres. Pourtant, le petit Nilo s'est vu administrer plus de 6.5 fois la dose de Dépakine normalement prescrite.

" Nilo s'endormait presque tout de suite après avoir pris ses médicaments, a expliqué son père, Jérôme Césarini, à la radio publique. On a appelé l'hôpital pour voir s'il n'y avait pas d'erreur mais l'interne nous a pris de haut et nous a presque envoyé balader en nous disant que c'était le bon dosage". Il pourrait également y avoir des complications sur le foie et les reins.

Mourinho, avocat de Lukaku : "Il est intouchable"
Car à Old Trafford, le Portugais n'a pas manqué de remarquer certains sifflets adressés à Romelu Lukaku. " affirme t-il à MUTV ". Aujourd'hui, ces deux attaquants ont joué ensemble contre trois très bons défenseurs, comptant parmi les meilleurs d'Europe.

Une erreur qu'ont d'autant moins acceptée les parents que leur enfant avait déjà contracté un staphylocoque doré lors d'une intervention chirurgicale. Ils dénoncent l'état sanitaire de l'établissement et envisagent de faire soigner leur fils à Paris.

Vendredi, les parents de Nilo amènent en urgence leur enfant à l'hôpital de la Timone.

Recommande: