13 projets d'attentats ont été déjoués en 2017 selon Gérard Collomb

01 Novembre, 2017, 00:27 | Auteur: Thibaud Popelin
  • France : Fin de l'état d'urgence en vigueur depuis 2015

La nouvelle loi antiterroriste qui entre en vigueur dès demain (mardi) mettra un terme à l'état d'urgence - décrété dans la nuit du 13 au 14 novembre 2015 suite aux attentats perpétrés à Paris et sa banlieue. Renouvelé tous les six mois, le dispositif était en fin de vie depuis qu'Emmanuel Macron, élu à l'Élysée, avait annoncé que son gouvernement travaillait à une nouvelle loi antiterroriste. A partir de ce mardi, le régime d'exception mis en place au lendemain des attentats du 13 novembre laisse place à un nouveau dispositif légal qui pérennise certaines mesures jusqu'ici dérogatoires, tout en redonnant une certaine marge de manœuvre au pouvoir judiciaire, garant des libertés publiques. Le ministre précise que ces projets ont été mis en échec "soit grâce à des renseignements venus de l'étranger, soit grâce à des mesures spécifiques liées à l'état d'urgence". La loi antiterroriste représente la " manifestation de notre volonté commune de lutter contre le terrorisme " affirme Gérard Collomb.

Malgré les critiques - une partie de la droite réclamait le maintien de l'état d'urgence, et une partie de la gauche, dont La France insoumise, juge le texte "liberticide", la nouvelle loi "renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme" a été votée par 415 voix sur 577 à l'Assemblée nationale le 3 octobre. De plus, 752 personnes ont été assignées à résidence. Huit d'entre eux le sont depuis l'entrée en vigueur de l'état d'urgence. Au total, 998 enquêtes ont été demandées, menant à 646 gardes à vue au cours des deux dernières années.

Lancement officiel du logo "Nutri-Score" — Etiquetage nutritionnel
Avec Nutri-score la ministre espère ainsi lutter contre les inégalités sociales. Jusque-là, il était difficile de savoir ce que l'on mangeait exactement.

L'état d'urgence permettait également aux autorités de se pencher sur les activités de certains lieux de culte. "Même s'il nous faut rester très attentifs au risque exogène, avec des attentats téléguidés depuis les territoires contrôlés par Daech, elle revêt désormais un caractère essentiellement endogène, par le biais d'individus qui, depuis le sol français, constituent de petites équipes pour tenter de commettre des actions de masse, comme cela s'est produit à Barcelone, en août dernier, ou passent à l'acte individuellement" explique ainsi Gérard Collomb dans l'Express. Ainsi que de procéder à des saisies particulières contre des individus soupçonnés et identifiés. Selon la commission parlementaire, 106 peines ont été prononcées pour l'heure dans le cadre de l'état d'urgence. "À ce jour, 302 Français sont rentrés depuis 2012: 244 adultes et 58 mineurs", a-t-il précisé. Selon le locataire de la place Beauvau, "environ 700 ressortissants français ou résidents, dont 30 femmes, sont encore présents dans ces zones ".

Recommande: