Découverte d'une planète monstre près d'une étoile naine

02 Novembre, 2017, 14:18 | Auteur: Emma Bardin
  • Image AFP

Daniel Bayliss et son équipe ont mené plusieurs observations en s'appuyant sur le Next-Generation Transit Survey (NGTS) et donc sur le réseau de télescopes installé dans le désert d'Atacama au Chili.

Voilà une information qui remet en question de nombreuses théories sur la genèse des planètes et sur les relations entre ces dernières et les étoiles, la Royal Astronomical Society (RAS) de Londres a dévoilé l'existence d'une planète qualifiée de "monstre".

En théorie, cette planète ne devrait pas exister, ce qui a grandement étonné les astronomes.

Les petites étoiles peuvent effectivement former des planètes rocheuses "mais ne peuvent pas rassembler assez de matière pour former des planètes de la taille de Jupiter", explique le communiqué. Située dans la constellation Columba à 600 années-lumière de chez nous, cette planète est en orbite très près de son étoile, NGTS-1, une étoile naine peu lumineuse. Celle-ci effectue un tour complet de son étoile en deux jours et demi.

Accusé de harcèlement sexuel, le ministre britannique de la Défense démissionne
Sur les réseaux sociaux, la journaliste a qualifié l'événement de "moyennement amusant". Sa lettre de démission a été publiée par la Press Association sur Twitter.

Les planètes se forment à partir du nuage de poussières et de débris qui petit à petit s'agglomèrent pour former des planètes autour d'une nouvelle étoile. Car en effet, NGTS-1b est une géante gazeuse quasiment de la taille de la plus grosse planète de notre système solaire et son étoile ne représente que la moitié de la taille du Soleil. Daniel Bayliss a précisé: "Le rayon de la planète fait environ 25% de celui de son étoile, elle est très grande par rapport à son hôte". Histoire de mettre ce chiffre en perspective, il faut rappeler que le rayon de Jupiter représente pour sa part environ 10 % du rayon de notre propre étoile.

NGTS-1b surprend les astronomes, remettant en cause ce que l'on sait de la formation des astres.

.

Peter Wheatley, de l'Université de Warwick, répète que "Même si NGTS-1b est un monstre, elle était difficile à débusquer car son étoile parente est vraiment petite et peu lumineuse".

Recommande: