"Le procès de Nuremberg était plus digne", juge Dupont-Moretti — Procès Merah

03 Novembre, 2017, 13:49 | Auteur: Armand Coulomb

Une hypothèse très probable puisque Fettah Malki, accusé d'avoir vendu une arme et un gilet pare-balles à Mohamed Merah et condamné à 14 ans de prison jeudi, a d'ores et déjà annoncé, lui, son intention de faire appel.

Le ministère public estime que la cour d'assises "n'avait pas tiré toutes les conséquences juridiques des faits qui lui étaient soumis". Si Abdelkader Merah n'a pas été reconnu coupable de complicité d'assassinats, il a été condamné à 20 ans de réclusion criminelle pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, soit la peine maximum pour cette infraction. Cette décision signifie qu'il y aura un nouveau procès pour les deux hommes, à Paris, devant une cour d'assises spéciale.

French lawyer Eric Dupond-Moretti arrives at Paris court house on October 31, 2017 during the last week of the trial of Abdelkader Merah who stands accused of complicity in the series of shootings commited by his jihadist brother in Toulouse and Montauban in 2012. "Aucune des parties civiles n'a plaidé le fond du dossier (.) Que les journalistes ou certains avocats ne retiennent que le chagrin des victimes balaie la charge de la preuve".

De la même manière, Éric Dupond-Moretti a tenu à se féliciter d'avoir pu représenter son client. "Et bien sûr que si nous avons un deuxième procès, nous redirons les mêmes choses".

Calvados. Voiture contre train : " C'était très violent "
Un train est rentré en collision avec une voiture à un passage à niveau non protégé . La préfecture du Calvados a déclenché l'activation d'une cellule de crise.

Eric Dupond-Moretti a été beaucoup attaqué sur les réseaux sociaux sur le financement de ses honoraires d'avocat, en provenance de la famille Merah, ou de l'Etat avec l'aide juridictionnelle.

"Me Eric Dupond-Moretti, qui a pourtant connu l'affaire d'Outreau, confie avoir vécu 'le procès le plus difficile de ma carrière".

"Moi, je n'ai pas dit à mes confrères de la partie civile qu'ils étaient indignes d'être avocat, qu'ils étaient le déshonneur du barreau, qu'ils étaient la honte de la profession". Et il n'y a pas eu ces excès. En réponse à une auditrice de France Inter, il s'est expliqué:J'ai touché pour l'instruction 12 000 € qui m'ont été réglés par la famille. "Et ensuite pour l'audience, il n'y avait plus un rond". "Je pense qu'on s'oriente vers un deuxième procès", a-t-il en effet déclaré sans toutefois préciser si son client en était demandeur.

"Lorsqu'il sera relâché, Abdelkader Merah représentera un très grave danger pour la France", a-t-il ajouté.

Recommande: