Nouvelle espèce d'orang-outan identifiée — Zurich

03 Novembre, 2017, 22:45 | Auteur: Emma Bardin
  • Un crâne d'orang-outan de l'espèce Pongo tapanuliensis- Crédit: Nater et

Il s'agit de la première nouvelle espèce de grands singes découverte depuis 1929, et celle d'un nouveau bonobo en République démocratique du Congo. Cette analyse a notamment montré une séparation, survenue il y a plus de 3 millions d'années, entre les orangs-outans de Batang Toru et ceux de Bornéo. En effet, une nouvelle espèce d'orang-outan a été découverte sur l'île de Sumatra en Indonésie, a annoncé le 2 novembre 2017 une équipe internationale de scientifiques, soulignant que leur petit nombre en fait l'un des grands singes les plus menacés d'extinction sur la planète.

Grâce à ses spécificités, l'orang-outan Batang toru remplit les critères requis pour être défini comme une espèce à part entière.

Les chercheurs de l'université nationale australienne avaient commencé leur enquête en 1997, suivant la piste d'une population isolée à Batang Toru (au nord de l'île de Sumatra).

Seulement voilà, à peine découverte, cette espèce de grands singes serait d'ores et déjà en danger d'extinction vu leur faible population regroupé sur une superficie de 1000 km carrés: "Sans des mesures rapides pour protéger leur habitat forestier qui se réduit rapidement ces orangs-outans pourraient disparaître en quelques décennies " alerte Matt Nowak.

Un neurochirurgien retrouvé mort au CHU de Grenoble : il se serait suicidé
D'après nos confrères de France Bleu Isère , " Une seringue contenant de l'insuline et du curare a été retrouvée à côté de lui". L'enquête qui a été ouverte nous en apprendra plus dans les jours prochains même si la piste du suicide est privilégiée.

Quand les scientifiques ont examiné le crâne et les dents, ils ont constaté certains traits uniques comparativement aux autres orangs-outans. En tout, il existe donc trois espèces d'orangs-outans.

Des animaux très vulnérables Mais les orangs-outans sont particulièrement vulnérables, préviennent les scientifiques.

Il existerait environ 800 individus appartenant à cette classification, qui porte désormais à trois le nombre d'espèces chez ce type de singes. En cause, l'activité humaine, avec l'exploitation forestière, des plantations agricoles, des concessions minières, et la chasse, bien qu'illégale...

Recommande: