La Cour suprême suspend sine die le processus électoral — Liberia

06 Novembre, 2017, 16:18 | Auteur: Basile Toussaint
  • Liberia-Le second tour de la présidentielle sera repoussé

Le scrutin, qui devait opposer, mardi, George Weah et le vice-président Joseph Boakai, est reporté à une date qui n'a pas été précisée.

Dans un communiqué conjoint publié dimanche, trois partis politiques avaient estimé que le premier tour de la présidentielle avait été entaché "d'irrégularités et de fraudes massives et systématiques".

Il est interdit à la Commission électorale nationale (NEC) de " tenir le second tour de l'élection jusqu'à ce qu'elle ait examiné les recours " du candidat arrivé en troisième position au premier tour, Charles Brumskine, a déclaré lors d'une audience très attendue le président de la Cour suprême Francis Korkpor. Soutenu par M. Boakai, il réclame que l'ensemble du processus électoral soit remis à plat.

Le président de la Commission électorale nationale (NEC) Jerome Korkoya a déjà affirmé que la date du 7 novembre était un objectif "qu'il ne semble pas possible d'atteindre " après que les préparatifs du scrutin ont été suspendus à la demande de son institution.

Ces allégations étaient en filigrane dans un projet de discours de M. Boakai où le vice-président dit clairement que Mme Sirleaf soutient M. Weah et non pas l'homme qui l'a servi pendant ses douze ans au pouvoir.

8 morts dans des attentats — Yémen
Au total, 23 membres des forces de l'ordre ont été tués dans l'opération, a indiqué lundi un responsable de la sécurité. Le gouvernement du Yémen s'est réfugié à Aden , deuxième ville du pays, depuis qu'il a été chassé de la capitale.

Brumskine a réclamé que les membres de la NEC soient remplacés avant qu'un nouveau scrutin soit organisé.

Des propos qui n'ont pas trouvé un écho favorable chez le ministre de l'Information, Eugène Nagbe.

Pour tenter d'éviter une crise, la présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf a fait asseoir mercredi autour d'une table à Monrovia le président guinéen Alpha Condé, le président togolais Faure Gnassingbe et MM.

La communauté internationale, qui a accordé des milliards d'aide au Liberia depuis 2005, espère voir parachever la première transition démocratique dans ce pays dont elle suit avec inquiétude la situation. Aux acteurs politiques de ce pays d'attendre un signal afin de s'engager dans l'arène politique.

Dans son arrêt, la Cour suprême enjoint la Commission électorale d'examiner la plainte déposée le 23 octobre par le Parti de la liberté.

Recommande: