Ebola: 5 millions d'euros détournés en Afrique

07 Novembre, 2017, 16:24 | Auteur: Basile Toussaint
  • Ebola: 5 millions d'euros détournés en Afrique

La Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) a révélé, samedi dernier, le détournement de plus de 5 millions d'euros (5,8 millions $) alloués à la Guinée, au Libéria et la Sierra Léone, dans le cadre de la lutte contre de la fièvre hémorragique Ebola. La Croix-Rouge a versé des dizaines de millions d'euros aux sociétés de Croix-Rouge et Croissant-Rouge dans ces pays.

Par ailleurs, un trafic de fausses factures d'un service de dédouanement en Guinée qui aurait entraîné une perte estimée à 1 million d'euros, a été découvert. "Et on est en train de vérifier d'autres problèmes éventuels d'attributions de marchés publics", confie la sous-secrétaire générale de la FICR. En effet, c'est "une collusion probable entre d'anciens employés de la FICR et des employés d'une banque de Sierra Leone qui a conduit à une perte financière possible de 2,13 millions de francs suisses" soit plus de 1, 200 milliard de francs Cfa. Des enquêtes sont toujours en cours au Liberia.

La Croix-Rouge assure qu'elle s'engage à " tenir comme responsable toute personne impliquée dans toute forme de fraude et à réclamer les fonds détournés ". La Croix-Rouge se dit " prête à lever toutes les immunités et tous les privilèges (...) de tout employé impliqué ". "On a l'impression qu'on ne nous a pas seulement volé de l'argent, mais qu'on nous a enlevé la possibilité d'assister les gens qui avaient sérieusement besoin de notre aide, et c'est vraiment inacceptable", se désole-t-elle.

Marseille: Après quatre ans de cavale, le parrain marseillais Gérald Campanella arrêté
Selon nos informations, Gérald Campanella rentrait d'un séjour à l'étranger lorsqu'il a été appréhendé. Campanella était recherché dans le cadre d'une affaire d'assassinat et d'association de malfaiteurs.

Deux autres enquêtes également en cours au Liberia sont axées sur la hausse des prix des produits de secours, de salaires et de primes versées aux volontaires.

L'épidémie d'Ebola a fait entre 2014 et 2016, plus de 11 300 morts et 29 000 personnes contaminées, particulièrement dans ces trois pays d'Afrique de l'Ouest.

Recommande: