"Pas de recette miracle" pour Olivier Létang — Stade Rennais

07 Novembre, 2017, 18:05 | Auteur: Mathilde Kaplan
  • Jacques Delanoë François-Henri Pinault Pierre Dréossi et Frédéric de Saint-Sernin au Roazhon Park le 30 mars 2013 avant une défaite du Stade Rennais contre Nancy

Le nouveau président du Stade Rennais, Olivier Létang, s'est exprimé devant les médias ce mardi midi sur l'après Gourcuff.

Propos sexistes : Stéphane Plaza "sous surveillance" du CSA
Le conseil a ensuite été saisi par les téléspectateurs lors de la diffusion d'autres épisodes de Chasseurs d'appart' . Lundi, le gendarme belge de l'audiovisuel a annoncé avoir ouvert une procédure.

Jacques Delanoë est resté prudent dans les annonces: "Après 116 ans, à la vue de notre salle de trophée, il faut bien admettre que l'alchimie de la gagne n'est pas là". Malgré quatre succès consécutifs, toutes compétitions confondues, Christian Gourcuff ne semble guère se bercer d'illusions sur son avenir, avant même la rencontre du jour. "Pour bien travailler restons donc mesurés et humbles", a tout d'abord précisé Jacques Delanoë, qui s'est bien gardé "de promettre la lune" aux supporteurs. "Ça ne me dérange pas que des joueurs grandissent à Rennes pour après aller dans des plus grands clubs", a indiqué Olivier Létang, qui souhaite mettre "son réseau et son carnet d'adresses" acquis et développé lors de son passage dans la capitale "à disposition du Stade Rennais". Olivier Létang a cependant nié avoir pris contact avec Laurent Blanc, qu'il a connu au PSG, pour prendre le poste d'entraîneur. "Je le connais très bien puisqu'on a collaboré, mais je n'ai pas eu de contact avec lui.", a confié le dirigeant du club breton devant la presse. Il a également jugé prématuré de parler de l'éventuelle nomination d'un directeur sportif au sein du club. "Aujourd'hui, je ne suis pas là pour vous donner la recette miracle et dire comment on va changer les choses", a-t-il déclaré.

Recommande: