La nouvelle technique surprenante de Facebook pour lutter contre le "revenge porn"

09 Novembre, 2017, 02:08 | Auteur: Emma Bardin
  • Australie: Facebook teste un nouveau dispositif contre

"Mais pour cela, il faudra que l'algorithme de Facebook crée au préalable une empreinte de la photo que la victime potentielle aura envoyée aux équipes du réseau social via Messenger", détaille l'Australian Financial Review.

Le "revenge porn" ou "porno vengeance" en français consiste en la diffusion images à caractère sexuel dévoilées sans le consentement des personnes photographiées ou filmées, notamment des clichés d'une ancienne relation avec qui la séparation ne s'est pas faite en bons termes.

En avril dernier, Facebook avait déjà renforcé ses outils anti-revenge porn, également grâce à un système de reconnaissance.

Son ex-garde du corps l'accuse d'harcèlement sexuel — Mariah Carey
Egalement, la chanteuse se serait engagée à lui offrir un contrat de deux ans supplémentaires... sans honorer sa promesse. Selon lui, la vedette l'aurait également humilié en le traitant de nazi et de suprématiste blanc.

Dans le processus testé en Australie, les utilisateurs doivent dans un premier temps compléter un document sur le site de l'agence gouvernementale spécialisée dans la sécurité en ligne, afin d'expliquer leur problème. Dans le cas où un ex mal-intentionné tenterait de les mettre en ligne, Facebook, ainsi que ses filiales Instagram et Messenger, seraient en mesure de les repérer et les supprimer dès le téléchargement.

"La sécurité et le bien-être de la communauté de Facebook sont notre priorité absolue", a affirmé Antigone Davis, en charge de la sécurité globale de Facebook, sur ABC.

Reste à savoir si les utilisateurs de Facebook seront nombreux à envoyer de leur plein gré des photos dénudés au réseau social le plus puissant du monde. "Ces outils, développés en partenariat avec des experts mondiaux de la sécurité, sont un exemple de la manière dont nous utilisons une nouvelle technologie pour assurer la sécurité des personnes et prévenir des préjudices", ajoute-t-elle.

Recommande: