Les vrais chiffres de Pôle emploi — Contrôle des chômeurs

09 Novembre, 2017, 13:17 | Auteur: Basile Toussaint
  • Contrôle des chômeurs: 14 % de demandeurs radiés en un an et demi

Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a, lui, accusé le 16 octobre sur BFM TV les demandeurs d'emploi de "bénéficier des allocations-chômage pour partir deux ans en vacances ". Plus d'un an et demi après avoir été généralisé par Pôle emploi, le contrôle de la recherche effective de travail par les chômeurs ne fait pas ressortir l'existence de bataillons de " profiteurs ": selon nos informations, 86 % des personnes contrôlées ont démontré qu'elles remplissaient bien leurs obligations. L'opposition de droite avait abondé dans ce sens, Laurent Wauquiez évoquant les chômeurs qui "profite [raient] de la vie ".

En effet, ce dispositif a abouti à seulement 14 % de radiations pour 270 000 contrôles menés.

Bien que l'accomplissement " d'actes positifs et répétés en vue de retrouver un emploi, de créer ou de reprendre une entreprise " fasse partie des obligations légales pour toute personne inscrite à Pôle emploi, les contrôles sont longtemps restés rares. "Et sur les 14 % radiées in fine, seules 40 % étaient indemnisées par l'Unédic, les autres relevant soit du régime de solidarité (23 %) ou ne touchant plus rien (36 %)", ajoutent les Échos.

Transat Jacques-Vabre: Un chavirage en Multi50
Cette année, pour la 13e édition, 37 bateaux sont en compétition, répartis sur 4 catégories (Ultime, Multi50, Imoca, Class40). Ils sont "sains et saufs" a précisé l'organisation après avoir passé 12 heures dans le multicoque Drekan Groupe .

Dans le détail, 11 % des chômeurs passés au crible avaient retrouvé un emploi ou n'étaient plus soumis à obligation de recherche, 55 % étaient en règle, 20 % ont pu être remobilisées par les agents de Pôle Emploi. En cas de récidive, la sanction possible est de six mois.La mise en œuvre du contrôle, qui avait suscité une levée de boucliers à gauche et chez les syndicats, repose aujourd'hui sur 200 conseillers dont l'objectif n'est pas forcément de faire du chiffre mais d'essayer de remettre les chômeurs dans un cadre effectif de recherche d'emploi.Ces conseillers disposent d'un ensemble d'outils: contacts téléphoniques, reprise en main du dossier, menace d'une radiation. Restaient donc 14 personnes radiées, pour lesquelles les droits ont été suspendus pendant 15 jours, conformément à la loi.

Suite à cette première expérimentation, le président Emmanuel Macron voudrait aller plus loin et multiplier ces contrôles par cinq.

Recommande: