Emmanuel Macron choisit Georges Clémenceau pour commémorer son premier 11 novembre — Armistice

11 Novembre, 2017, 19:55 | Auteur: Lea Montgomery
  • Pourquoi Emmanuel Macron célèbre Georges Clemenceau ce 11 novembre

Il a visité, avec Jean-Noël Jeanneney, président de la fondation du musée Georges-Clemenceau, le cabinet de travail et la bibliothèque de celui qui était devenu pour la seconde fois président du conseil il y a 100 ans, en 1917.

Quatre-vingt-dix-neuf ans après l'Armistice qui a mis fin aux combats de 14-18, Emmanuel Macron a commémoré ce samedi sa première cérémonie du 11-novembre, en visitant notamment le musée parisien consacré à Georges Clemenceau, figure incontournable de la Première guerre mondiale et de l'histoire de France qui ne laisse aucun responsable politique indifférent. Sous une pluie fine, le chef de l'Etat a déposé une gerbe de fleurs sur la tombe du Soldat inconnu. Le président de la République Emmanuel Macron a choisi de débuter les commémorations de ce 11 novembre au musée Georges Clémenceau, situé dans un appartement du XVIe arrondissement de Paris, où a vécu celui qu'on surnomme le "Père de la victoire".

Le Premier ministre, Édouard Philippe, participera pour sa part à une commémoration dans l'après-midi à Rethondes, dans l'Oise, où a été signée l'armistice en 1918. Une grande cérémonie pourrait accueillir les 80 pays belligérants, allant du Canada à l'Australie aux pays africains.

EN IMAGES. Neymar, Mbappé et Cavani rejoignent la Justice League
Le club mixe des images du film avec des vidéos mettant en scène des joueurs et joueuses pour les publier sur ses réseaux sociaux. Posté le 10 Novembre 2017 à 16h16, par JorisDLe Paris Saint-Germain dévoile sa collaboration avec Warner Bros .

Pour ces commémorations, Emmanuel Macron se rendra aussi dans les départements les plus touchés par la guerre, qui sont aussi, souligne l'Élysée, ceux qui ces dernières années ont été les plus touchés par la crise économique.

La veille, le président de la République s'était rendu en Alsace pour inaugurer, en compagnie du président allemand Frank-Walter Steinmeier, l'Historial franco-allemand du Hartmannswillerkopf: la " montagne mangeuse d'hommes ", également surnommée le " Verdun des Vosges ". Il a ajouté, "La meilleure réponse, c'est l'Europe".

Recommande: